En ce moment : L'ENFER - STROMAE Ecouter la radio

En questions. "On espère récolter 65 tonnes de denrées alimentaires sur trois jours"

Aide, droit. La grande collecte des Restos du Cœur a lieu ce week-end du 5 au 7 mars. Malgré la crise, l'antenne du Calvados et son directeur Philippe Marie espèrent récolter 65 tonnes de denrées alimentaires. Entretien.

En questions. "On espère récolter 65 tonnes de denrées alimentaires sur trois jours"
Philippe Marie, directeur des Restos du Coeur du Calvados. - Philippe Marie

Philippe Marie, directeur des Restos du Cœur du Calvados.

Combien de magasins avez-vous réussi à mobiliser pour cette collecte qui dure trois jours ?

Il y a 65 magasins qui sont mobilisés dans le Calvados, contre 80 l'an dernier. Au Carrefour d'Hérouville-Saint-Clair par exemple, le magasin était d'accord, mais le responsable de la galerie marchande n'a pas voulu pour des raisons sanitaires. C'est dommage, car en général, ce sont des magasins où l'on récolte presque 3 tonnes de denrées alimentaires.

• Lire aussi : Calvados. La collecte nationale des Restos du Cœur débute aujourd'hui

Lors de la dernière collecte en novembre, quel bilan aviez-vous tiré ?

On avait récupéré 40 tonnes de denrées avec seulement 38 magasins ouverts, c'était en plein confinement. C'est prometteur pour ce week-end. On espère atteindre 65 tonnes sur le week-end, avec notamment des magasins phares comme le E.Leclerc rue Lanfranc, le Carrefour Côte de Nacre et l'Hyper U de Douvres-la-Délivrande.

Quels sont les produits dont vous avez besoin ?

Principalement des produits d'hygiène pour les bébés ou les femmes, mais aussi des produits de la mer, des boîtes de conserve, des pâtes, du riz, etc. On préfère les demi-boîtes pour les gens qui sont seuls, cela permet de faire des repas plus diversifiés. On a besoin de tout, sauf le frais.

Qui sont vos bénéficiaires ?

Il y a 42 % de personnes seules, dont 8 % d'étudiants ; mais aussi une grosse part de familles monoparentales, des couples avec ou sans enfants… On a de plus en plus de retraités qui vivent à deux qui entrent dans le barème des Restos du Cœur. La Covid-19 y joue aussi auprès des autoentrepreneurs.

La crise a-t-elle eu un impact sur vos bénévoles ?

Oui, on n'a jamais eu autant de propositions de bénévolat. Nos plannings sont remplis depuis quelques jours. La solidarité a fonctionné !

Et dans vos habitudes ?

On se plie aux règles de distanciation, donc fatalement, cela modifie notre façon de collecter. Par exemple, les sacs ne sont pas réutilisés. Cela a un coût pour nous.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
En questions. "On espère récolter 65 tonnes de denrées alimentaires sur trois jours"