En ce moment : BONES - IMAGINE DRAGONS Ecouter la radio

Contournement Est de Rouen. L'État va "analyser en détail" les propositions alternatives

Route. Au lendemain de l'annonce du retrait du financement de la Métropole Rouen Normandie au projet de contournement Est, l'État indique, mardi 9 février, qu'il va "analyser en détail" les propositions alternatives formulées par les élus.

Contournement Est de Rouen. L'État va "analyser en détail" les propositions alternatives
Des alternatives au projet de contournement Est pourraient être soutenues par l'État.

À la majorité, les élus de la Métropole Rouen Normandie ont retiré lundi 8 février le financement du projet de liaison A133-A134, le contournement Est de Rouen. Ce refus de la collectivité devrait entraîner un abandon du projet de la part de l'État, qui l'avait inscrit dans les chantiers prioritaires de la Loi d'orientation des mobilités.

En attente de la Région

"L'État n'imposera pas une infrastructure qui n'est pas souhaitée", avait rappelé le préfet de la Seine-Maritime, Pierre-André Durand, lors de ses vœux à la presse le mardi 26 janvier. Cette position a été réaffirmée ce mardi 9 février par un porte-parole du ministère des Transports à l'Agence France Presse : "L'État a toujours rappelé son intérêt pour le projet (...) mais n'imposera pas un projet qui ne fait pas consensus parmi les acteurs locaux."

Pour l'instant, la décision de l'abandon n'est pas encore actée, puisque la Région Normandie doit encore se prononcer sur le financement du projet lors d'une assemblée plénière, lundi 15 février. Les conseillers régionaux devraient soutenir, à nouveau, ce financement.

Jusqu'à prendre à leur charge les 66 millions d'euros manquants ? C'est le souhait émis, à mots couverts, par le conseiller régional et maire de Bihorel, Pascal Houbron : la Région "pourrait financer, peut-être une partie", a-t-il affirmé ce mardi 9 février.

Des alternatives à mettre en place

Mais à Tendance Ouest, la position rappelée récemment par la Région Normandie n'était pas celle d'augmenter ce financement. 157 millions sont prévus par la collectivité et seraient alors affectés à d'autres projets dans le territoire.

L'État attend désormais "les retours officiels de chacun" sur ce financement avant de se prononcer sur son abandon, mais va "analyser en détail" les "propositions alternatives" de la Métropole, ajoute le porte-parole du ministère. Parmi ces propositions, la mise en place d'un péage pour les poids lourds au Pucheuil sur l'A28, l'interdiction des poids lourds au-dessus d'un certain gabarit dans l'intra-boulevard rive gauche et rive droite, la mise en place de plateformes logistiques dernier kilomètre ou encore la mise en place d'un bus à haut niveau de service sur l'axe Rouen-Barentin sur l'A150.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
Tenud 09/02/2021 - 17h02
Signaler ce commentaire

Au secours Mr Morin ! Rouen agonise, sauvez nous

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Contournement Est de Rouen. L'État va "analyser en détail" les propositions alternatives