En ce moment : KILLER - COLORBLAST Ecouter la radio

Orne. Ce restaurateur offre des kebabs et des tacos aux étudiants dans le besoin

Commerce de proximité. La crise de la Covid-19 frappe aussi les étudiants. Le gérant du restaurant Marmara 2, à Mortagne-au-Perche, leur vient en aide.

Orne. Ce restaurateur offre des kebabs et des tacos aux étudiants dans le besoin
Olcay Ozkan a ouvert son restaurant Marmara 2 à Mortagne-au-Perche en 2019. Deux ans plus tard, en pleine crise sanitaire, il offre des tacos et des kebabs aux étudiants dans le besoin.

Le couteau électrique à kebabs tourne à plein régime en ce moment. Les conséquences économiques de la crise sanitaire ont mis les étudiants en difficulté. Une situation que n'accepte pas Ozkan Olcay, propriétaire du restaurant Marmara 2, à Mortagne-au-Perche. Depuis quelque temps, il a décidé de venir en aide en offrant des tacos et des kebabs aux jeunes, pour leur donner un "coup de pouce", explique-t-il. Dimanche 24 janvier, le restaurateur a offert 85 tacos à des étudiants.

Ecoutez ici Ozkan Olcay :

"Des coups de fil discrets"

Chaque jour, trois à quatre personnes viennent récupérer un repas gratuit. Ils passent "des coups de fil discrets avant de venir", confie Ozkan. Au téléphone, les jeunes expliquent leurs difficultés, mais Ozkan "ne les juge pas". Peu importe leur situation, il leur offre le repas. Ce sont en majorité des universitaires qui ne trouvent pas d'emplois étudiants à cause de la crise sanitaire qui passent la porte du Marmara 2. À 21 ans, Ibrahim Moinet est en première année de Staps à l'université de Caen, il explique que lorsque l'on est étudiant, ce n'est pas facile "d'allier les révisions avec le travail professionnel". Lorsqu'il rentre de ses cours le week-end, il vient chercher un repas gratuit auprès d'Ozkan. "C'est une très bonne initiative. Normalement, un restaurant doit faire du bénéfice, mais là, c'est la générosité qui prime", conclut-il.

Ecoutez ici : Ibrahim Moinet

Une affaire de famille

Si le gérant du restaurant Marmara 2 peut se permettre d'offrir autant de repas gratuits aux étudiants en difficultés, c'est notamment grâce à un rouage familial où la générosité est une valeur primordiale. Ozkan a un frère, Attila, qui est grossiste à Orléans (Loiret), et deux neveux, Ahmed et Fira, qui font eux aussi ce métier, mais à Poitiers (Vienne). Ces trois associés "font des prix" sur la marchandise et contribuent ainsi à l'élan de générosité. Pour les livraisons de frites, c'est l'entreprise de menuiserie Isik, qu'il gère avec sa sœur et son beau-frère, qui paie les frais. "C'est familial", résume simplement Ozkan.

Plusieurs affiches indiquant que des repas sont offerts aux jeunes sont placardées sur les façades du restaurant.

Une évidence

La nièce du restaurateur fait des études de médecine à Poitiers. Lors du premier confinement, elle lui a indiqué les difficultés financières que pouvaient rencontrer les jeunes. De ce témoignage, l'idée d'offrir des repas aux étudiants dans le besoin est apparue comme une évidence. "J'ai vu sa difficulté et celles des autres, aussitôt j'ai eu l'envie d'être utile."

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Orne. Ce restaurateur offre des kebabs et des tacos aux étudiants dans le besoin