En ce moment : Eyes Closed - Imagine Dragons Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Accès aux vaccins: le G20 promet de "ne reculer devant aucun effort"

France-Monde. Les dirigeants du G20 ont promis dimanche de "ne reculer devant aucun effort" pour garantir un accès équitable aux vaccins contre le Covid-19, selon la déclaration finale d'un sommet virtuel au ton résolument consensuel mais pauvre en détails concrets.

Accès aux vaccins: le G20 promet de "ne reculer devant aucun effort"
Des journalistes dans une salle de presse vide pour la couverture du G20, à Ryad en Arabie saoudite le 20 novembre 2020 - FAYEZ NURELDINE [AFP]

"Nous ne reculerons devant aucun effort pour assurer l'accès abordable et équitable (aux vaccins, tests et traitements, NDLR) de tous", écrivent-ils.

Le sommet des vingt plus grandes puissances économiques mondiales se tient cette année sous un format virtuel qui lui enlève beaucoup de son éclat, et sous la présidence de l'Arabie saoudite, ce qui a suscité de vives critiques des organisations de défense des droits humains.

Alors que la pandémie a désormais tué près d'1,4 million de personnes dans le monde, les présidents ou chefs de gouvernement ont dit "soutenir pleinement" les dispositifs mis en place par l'Organisation mondiale de la santé pour assurer que les vaccins ne bénéficient pas qu'aux pays les plus riches.

Les membres du G20 promettent de "combler les besoins de financement encore existants", au moment où eux-mêmes mettent déjà sur les rails des campagnes de vaccination à grande échelle.

Les Etats-Unis ont annoncé dimanche qu'ils espéraient commencer la leur avant la mi-décembre. Les laboratoires privés et les Etats du G20 rivalisent depuis plusieurs jours d'annonces sur l'état d'avancement de leurs futurs vaccins.

Mais le G20 n'a pas mentionné explicitement le montant de 28 milliards de dollars (23,6 milliards d'euros), dont 4,2 milliards en urgence, réclamé par les Nations unies pour faire face à la pandémie.

Autre sujet sur lequel le G20 était attendu au tournant: la dette des pays pauvres, qui flambe en raison du cataclysme économique engendré par la pandémie.

Les dirigeants du G20 "promettent de mettre en oeuvre" une initiative de suspension du service de la dette (ISSD/DSSI) déjà adoptée, qui permet aux pays pauvres de suspendre jusqu'en juin 2021 le paiement des intérêts de leur dette.

Mais alors que les Nations unies espéraient que ce délai soit étendu jusqu'à la fin 2021, le G20 s'en remet à ses ministres des Finances pour "examiner" cette question au printemps prochain.

Les grandes puissances, qui ont déjà dépensé quelque 11.000 milliards de dollars pour sauver l'économie mondiale, se disent également "déterminées à continuer à utiliser tous les instruments disponibles" pour soutenir une reprise "inégale" et "très incertaine".

Au-delà de la pandémie, la déclaration finale adopte un ton à première vue un peu plus harmonieux sur le climat et le commerce, chevaux de bataille favoris d'un Donald Trump aujourd'hui surtout occupé à contester sa défaite à la présidentielle américaine.

Climat

Sur l'environnement, exit par exemple le paragraphe séparé que les Etats-Unis avaient fait insérer dans le texte concluant le sommet du G20 d'Osaka l'an dernier, pour bien marquer leur différence en la matière.

Dans celui qui conclut le G20 sous présidence saoudienne, les grandes puissances promettent de "faire face aux défis environnementaux les plus pressants."

Mais le reste de la déclaration fait soigneusement la différence entre les signataires de l'Accord de Paris et les autres, donc les Etats-Unis - même si le président élu Joe Biden a promis de faire revenir son pays dans le dispositif.

Donald Trump, qui avait rapidement quitté les débats samedi pour aller jouer au golf, a lui profité d'une intervention dimanche devant ses homologues pour fustiger une nouvelle fois l'Accord de Paris, qui selon lui "n'a pas été conçu pour sauver l'environnement. Il a été conçu pour tuer l'économie américaine".

En ce qui concerne les échanges commerciaux, "il est plus important que jamais de soutenir un système commercial multilatéral", et d'assurer des "règles du jeu équitables", écrivent également les leaders du G20.

burs-aue/feb

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Urgent vend maison
Urgent vend maison Ernes (14270) 241 000€ Découvrir
Charmant et spacieux studio
Charmant et spacieux studio Vence (06140) 770€ Découvrir
Beaulieu
Beaulieu Caen (14000) 0€ Découvrir
MAISON BREHAL
MAISON BREHAL Bréhal (50290) 400€ Découvrir
Automobile
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Jeux : Gagnez votre enceinte JBL PartyBox Encore
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Accès aux vaccins: le G20 promet de "ne reculer devant aucun effort"