En ce moment : I'M LIKE A BIRD - NELLY FURTADO Ecouter la radio

[Vidéo] Le Havre. Les dirigeants de clubs et salles de sport en colère

Société. Dirigeants de clubs sportifs et salles de sport ont défilé dans le centre-ville du Havre, vendredi 23 octobre.

[Vidéo] Le Havre. Les dirigeants de clubs et salles de sport en colère
Environ 250 personnes ont défilé rue de Paris, au Havre, vendredi 23 octobre.

"Le sport est la solution, pas le problème." Derrière la banderole noire, environ 250 dirigeants de clubs sportifs et de salles de sport, privés ou associatifs, ont défilé dans le centre-ville du Havre, vendredi 23 octobre. Cela fait bientôt une semaine qu'ils subissent une fermeture forcée, en raison de l'interdiction de l'activité physique en milieu couvert. "C'est préoccupant, on ne sait pas de quoi est fait l'avenir. On redoute que nos membres résilient leurs abonnements. On ne pourra pas survivre", constate Bruno Rodriguez, gérant d'une salle de crossfit ouverte depuis cinq ans. "C'est dramatique aussi pour les coachs avec qui l'on travaille, qui sont auto-entrepreneurs. Ils n'ont plus de revenus." Certains gérants, comme Louis Pavis, ont déposé un référé devant le tribunal administratif pour tenter d'obtenir leur réouverture, à l'image de plusieurs salles de sport de Rennes. "Nous rencontrons aussi le maire et la sous-préfète ce matin pour leur dire que nous sommes prêts à proposer des activités physiques avec le masque, à fermer les douches ou les vestiaires collectifs… Mais il faut que nous puissions rester ouverts, pour que notre économie ne soit pas trop impactée." Dans son établissement, il a doublé le budget consacré au nettoyage pour se conformer au protocole, à la réouverture le 2 juin.

"Le sport apporte du bien-être"

Dans le cortège, Gilles Martin, directeur du club de tennis de Montivilliers. "Sur un terrain, il y a 640 m2 pour deux joueurs. Il devrait y avoir des dérogations pour certains sports." Le dirigeant associatif a accueilli avec amertume la fermeture. "Depuis six mois, on applique le protocole de la fédération et maintenant, on nous dit : 'les enfants peuvent jouer, mais pas les adultes' !"

Les manifestants mettent aussi en avant la santé publique. "Le sport renforce les défenses immunitaires, il apporte du bien-être aux gens", estime Corinne Buquet, gérante d'une salle à Bolbec, qui n'est pas concernée par les mesures de fermeture. "Mais après Rouen et Le Havre, Fécamp, Bolbec ou Yvetot seront peut-être concernées. Je défends mon métier."

Galerie photos
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
[Vidéo] Le Havre. Les dirigeants de clubs et salles de sport en colère