En ce moment : L'ENFER - STROMAE Ecouter la radio

[Vidéo] Seine-Maritime. Face aux mesures sanitaires, les forains en colère

Foire et salon. Les forains de Seine-Maritime ont été appelés à se mobiliser, lundi 12 octobre, pour faire part de leurs inquiétudes face à des conditions drastiques pour la tenue des foires comme celle de Rouen.

[Vidéo] Seine-Maritime. Face aux mesures sanitaires, les forains en colère
Plusieurs dizaines de forains se sont mobilisées, lundi 12 octobre à la mi-journée, devant la préfecture de Seine-Maritime.

Si les forains ont confirmé, lundi 12 octobre, que la Foire Saint-Romain aura bien lieu à Rouen, ils entendent obtenir des allégements sur le protocole strict mis en place face à la Covid-19.

Une jauge très basse

Ainsi, ils ont participé à une opération escargot entre Le Havre et Rouen, où une délégation a été reçue en préfecture. "On ne comprend pas pourquoi on nous impose une jauge de 1 000 personnes", dénonce Anthony Lereteux, représentant en Seine-Maritime de la Fédération des forains de France. Il compare à des parcs d'attractions qui, eux, peuvent accueillir plusieurs dizaines de milliers de visiteurs.

"On exige les mêmes mesures que dans les centres commerciaux ou les grandes rues piétonnes, où il y a énormément de monde et où l'on dépasse largement la limite des 1 000 personnes", poursuit-il. Si cette jauge n'évolue pas, "ça fera cinq personnes par manège, ça va être vraiment triste".

Surtout, les forains sont très inquiets pour leurs finances avec d'importantes pertes : "Nous sommes tous dans le rouge."

Anthony Lereteux

Des retombées pour les commerces

Didier Dehodencq, à la tête du manège Auto skooter, montre ainsi son compte bancaire professionnel, affichant plus de 3 000 € de découvert. "Nous suivons à la lettre le protocole sanitaire, mais les mairies ne nous font pas confiance", regrette-t-il. Le forain dénonce l'annulation de nombreuses foires, même des plus petites dans des communes comme Neufchâtel-en-Bray.

Une délégation de forains est arrivée en camions jusqu'à la préfecture de Seine-Maritime.

Au-delà de leurs manèges, les forains rappellent que leurs familles font aussi marcher toute une économie entre l'achat de "matière première" (jetons, peluches, etc.) et les consommations dans les commerces locaux.

Didier Dehodencq

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
[Vidéo] Seine-Maritime. Face aux mesures sanitaires, les forains en colère