En ce moment : BILLIE JEAN - MICHAEL JACKSON Ecouter la radio

Seine-Maritime. Le Département veut être au rendez-vous de la relance économique

Politique. En séance plénière jeudi 1er octobre, le Département de Seine-Maritime doit voter une série de mesures pour favoriser la relance après la crise sanitaire.

Seine-Maritime. Le Département veut être au rendez-vous de la relance économique
Bertrand Bellanger, président du Département de Seine-Maritime, espère pouvoir saisir des opportunités dans le plan de relance du gouvernement.

"Le Département va prendre sa part, toujours en lien avec ses compétences", a lancé Bertrand Bellanger, président du Département de Seine-Maritime, en amont de la séance plénière du jeudi 1er octobre. Parmi les mesures proposées, un avenant au plan pauvreté pour "venir en aide aux citoyens les plus vulnérables". En tout, 350 000 euros, dont 150 000 pour l'aide alimentaire. Autre levier du Département, les budgets des établissements médico-sociaux, comme les EHPAD ou les établissements et service de l'aide sociale à l'enfance, qui seront revus à la hausse. En 2021, les investissements du Département resteront élevés, à 205 millions d'euros, en partie pour rattraper les investissements de 2020 qui ont pris du retard avec le confinement (150 à 160 millions d'investissements réalisés contre 180 millions prévus).

Une explosion des bénéficiaires du RSA

C'est un motif d'inquiétude pour le Département qui pèse aussi lourdement sur son budget : les bénéficiaires du RSA ont explosé de 10 %, ce qui représente entre 42 000 et 45 000 bénéficiaires en Seine-Maritime actuellement.

Les services craignent qu'ils dépassent la barre des 50 000 en 2021. "Cela représente un budget de 250 millions d'euros par an", détaille Bertrand Bellanger. Une expérimentation est en cours depuis le printemps dans le sud de la Métropole de Rouen, pour essayer de réinsérer rapidement dans l'emploi les nouveaux bénéficiaires du dispositif.

Le président du Département souhaite aussi pouvoir bénéficier du plan de relance du gouvernement de 100 milliards d'euros. "Je serai attentif à ce qu'on puisse être aidés pour les solidarités ou la valorisation énergétique et écologique de notre territoire." Et l'élu d'évoquer notamment la valorisation énergétique du vaste patrimoine bâti du Département, à commencer par ses collèges qui représentent 1 million de mètres carrés.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Le Département veut être au rendez-vous de la relance économique