En ce moment : DEMONS - ANGELE Ecouter la radio

Orne. Chevaux mutilés : le Conseil départemental mobilise ses agents

Gendarmerie, sécurité routière. Les agents des routes du Conseil départemental de l'Orne vont désormais aider à la surveillance des élevages de chevaux.

Orne. Chevaux mutilés : le Conseil départemental mobilise ses agents
Les agents départementaux entretiendront les routes et surveilleront les chevaux dans l'Orne.

Les mutilations de chevaux, dans l'Orne. Mardi 15 septembre, le président du Conseil départemental a décidé de mobiliser les agents du service des routes, que le quotidien amène à intervenir jour et nuit dans le département. Au-delà de leurs tâches, il leur a été demandé d'être des observateurs à proximité des haras, en lien direct avec la police et la gendarmerie et en complément de toutes les autres initiatives de surveillance des agressions dont les chevaux pourraient être victimes.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
Chris19 19/09/2020 - 02h23
Signaler ce commentaire

Bonsoir,
Il y’a de plus en plus de chevaux mort dans d’atroces mutilations, les propriétaires n’ont pas les moyens de mettre des caméras non ?
Je serais propriétaire d’animaux j’emploierai tout les moyens nécessaires pour les protéger.
N’avez-vous pas envisagé que les agresseurs qui commettent ces atrocités peuvent avoir des compétences vétérinaires ?

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Orne. Chevaux mutilés : le Conseil départemental mobilise ses agents