En ce moment : MAMMA - CLAUDIO CAPEO Ecouter la radio

Seine-Maritime. Activités pédagogiques et ludiques pour les "vacances apprenantes"

Education. Le dispositif des "vacances apprenantes", annoncé par le Gouvernement, a été détaillé le mardi 16 juin par les services de l'Éducation nationale et de l'État en Seine-Maritime. Il doit profiter aux enfants résidant dans les quartiers populaires.

Seine-Maritime. Activités pédagogiques et ludiques pour les "vacances apprenantes"
Comme ici, dans un collège de Petit-Quevilly à l'été 2019, l'opération Ecole ouverte permet d'accueillir des élèves pendant les vacances scolaires.

Après une année scolaire particulière, les élèves pourront bénéficier cet été de "vacances apprenantes", comme l'avait annoncé le chef de l'État en mai dernier. Ce dispositif se décline sous quatre formes, dont l'École ouverte, une mesure déjà en place les années précédentes.

Compléter les apprentissages

"Il s'agit de proposer des apprentissages et des activités les 15 premiers jours des vacances scolaires et 15 jours avant la rentrée", rappelle Olivier Wambecke, inspecteur d'académie de la Seine-Maritime. Ce dispositif est déployé dans les établissements du Réseau d'éducation prioritaire et, pour cet été, Olivier Wambecke espère "multiplier par dix ou quinze" le nombre d'élèves participants.

"Il faut attirer les jeunes qui ont pu prendre une distance vis-à-vis de la scolarité", poursuit-il, tout en rappelant qu'un jeune sur trois ne part pas en vacances habituellement. Dans ce cadre, un nouveau dispositif d'École ouverte buissonnière est lancé, avec "des nuitées dans un camping par exemple le long de la côte". Il s'agit d'une sorte de colonie de vacances.

Olivier Wambecke

Les quartiers prioritaires ciblés

Autre dispositif mis en place, la Colonie apprenante, "avec un séjour de cinq jours, avec hébergement sur place, proposant des activités pédagogiques, ludiques et sportives", annonce Vincent Naturel, sous-préfet en charge de la politique de la Ville. Ce dispositif s'adresse aux habitants d'un quartier prioritaire, soit 30 000 jeunes de moins de 18 ans en Seine-Maritime.

Vincent Naturel

Il sera déployé selon la volonté des communes ou d'associations locales, qui sont invitées à se manifester auprès des services de l'État pour présenter leur projet. Une aide exceptionnelle sera également versée pour les accueils de loisirs : "Il y a moins de familles qui vont partir en vacances et donc plus de jeunes qui vont être accueillis dans ces structures", explique Vincent Naturel. 22 000 jeunes sont habituellement accueillis dans le département dans ces centres aérés.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Activités pédagogiques et ludiques pour les "vacances apprenantes"