En ce moment : ARCADE - DUNCAN LAURENCE Ecouter la radio

La Normandie détient enfin sa cinémathèque

Toulouse, Nice, Saint-Etienne ont la leur. La Corse, le Nord, la Bretagne, la Savoie et le ministère de l’Agriculture. Et voilà que la Normandie détient enfin sa médiathèque grâce à un Bayeusain.

La Normandie détient enfin sa cinémathèque

En décembre dernier, Erik Groult a créé l’association "Cinémathèque de Normandie". Avec une idée fixe : rassembler, conserver et diffuser les documents filmés liés à la Normandie. "Des images réalisées en Normandie, concernant la Normandie ou réalisées par des cinéastes professionnels et amateurs normands", indique-t- il à propos du site internet dédié. Un site qui s’ouvre aujourd’hui sur un film de deux minutes, intitulé sous forme de clin d’oeil aux frères Lumière, "Entrée du train en gare de Bayeux". On y voit une vidéo banale d’usagers montant dans leur train à la gare de Bayeux.

A priori, rien d’exceptionnel. Sauf que le document date de 1992 et présente un intérêt historique puisqu’il est tourné avant l’électrification de la ligne. Plus bas, une séquence de dix-sept secondes, dévoile le pont Pegasus Bridge original en fonctionnement, en 1989, avant qu’il ne soit déplacé et remplacé par une copie.

Créer un vrai fonds patrimonial

Plus intéressant encore, des images de la batterie de Longues-sur-Mer en mouvement datant de… 1946, du char Sherman détruit entre Caen et la mer et de carcasses "encore chaudes" de véhicules militaires allemands dans la poche de Falaise.

Toutes ces séquences filmées sont issues de la collection privée d’Erik Groult. Le graphiste espère désormais la compléter avec d’autres collections normandes afin de créer un vrai fonds patrimonial. "Mon objectif est de récupérer des films, des séquences tournées en Normandie par des amateurs, Normands ou non et présentant un intérêt patrimonial, historique, esthétique ou culturel. Je souhaite sauver et diffuser ces documents. Il est évident que des trésors dorment dans des greniers normands et sont peut-être même en train de s’abîmer. Je sais aussi qu’il existe de très bons cinéastes amateurs. C’est une démarche ethnologique. Je cherche des scènes de vie disparues comme les labours, la pêche artisanale, les mariages d’antan".

www.cinematheque-normandie.fr

Texte Frédéric Oblin

> Audio : Erik Groult s'exprime sur ses motivations.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
La Normandie détient enfin sa cinémathèque