En ce moment : abcdefu - GAYLE Ecouter la radio

Mortagne-au-Perche. Déconfinement : une rentrée très progressive pour les collégiens

Ecole. Le retour au collège le lundi 18 mai se fait très progressivement comme au collège Emile-Chartier, à Mortagne-au-Perche.

Mortagne-au-Perche. Déconfinement : une rentrée très progressive pour les collégiens
Une reprise très progressive ce lundi 18 mai dans les collèges, comme ici à Mortagne-au-Perche.

Après les écoles maternelles et primaires une semaine auparavant, c'est au tour de 4 000 collèges français de ré-entrouvrir leurs portes le lundi 18 mai. Exemple au collège Émile-Chartier, à Mortagne-au-Perche.

Des conditions sanitaires drastiques

Cette réouverture nationale des collèges ne concernait quer 150 000 élèves de 6e et 5e et uniquement dans les départements verts sur la carte du déconfinement, puisque les établissements qui sont situés dans des zones rouges devront attendre la fin du mois de mai pour savoir s'ils rouvriront. Ainsi à Mortagne, après deux mois de confinement, quelque 35 élèves de sixième du collège Émile-Chartier se sont retrouvés en classe, mais avec des règles sanitaires draconiennes, "comme le port obligatoire du masque toute la journée, des sens de circulation dans les bâtiments et dans la classe. On reste aussi toujours dans la même salle de classe et maintenant, ce sont les enseignants qui bougent", explique Alice, collégienne.

Ecoutez ici les explications d'Alice.

Le collège reprend dans des conditions sanitaires drastiques : désinfection des sanitaires, mais aussi des tables et des chaises dans les classes. La catine ne reçoit que 24 élèves à la fois, chacun seul à une table, avec désinfection entre les deux services. Ce sont également d'incessants lavages des mains. Les autorités ont choisi ce collège de Mortagne pour y constater la reprise des cours. L'occasion pour le président du Conseil départemental Christophe de Balorre de souligner "le travail fait par les agents", en espérant que "ce moment d'expérimentation reste le plus court possible". L'inspectrice d'académie a affirmé : "on vient de relever un défi que l'on n'a jamais connu avant, la France peut être fière de ses écoles." Quant à la préfète de l'Orne, elle a tenu à "saluer le travail d'organisation, remercier les professeurs, mais aussi les parents qui ont fait confiance à la communauté éducative".

La préfète et le président du Conseil départemental de l'Orne en visite post-Covid au collège Emile-Chartier, à Mortagne-au-Perche.

35 élèves de sixième seulement, sur 550 que compte au total l'établissent, étaient présents ce lundi matin dans ce collège, où les cinquièmes et les Segpa ne rentreront qu'à partir de la fin de cette semaine. Les 6es auront cours le lundi et le mardi. Les 5es le jeudi et le vendredi. "Un retour en classe particulièrement important pour retrouver du lien", explique Yann De Waèle, principal de l'établissement, qui détaille un nouveau rythme de fonctionnement, avec "un emploi du temps aménagé, des récréations décalées par groupe, des passages à la cantine à un par table et des déplacements sous la conduite de l'équipe de la vie scolaire". Il espère que "le bouche-à-oreille va rassurer les familles qui, progressivement, vont renvoyer davantage de collégiens, sur les bancs de l'école".

Ecoutez ici Yann De Waèle.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Mortagne-au-Perche. Déconfinement : une rentrée très progressive pour les collégiens