En ce moment : WONDERWALL - OASIS Ecouter la radio

Caen. En 2020, le marché de gros déménagera de la Presqu'île à Soliers

Devenu vétuste et inadapté, le marché de gros caennais (Calvados), situé sur le quartier de la Presqu'île, va déménager, d'ici un an, sur la zone Éole de Soliers. Le chantier devrait débuter mi-octobre 2019.

Caen. En 2020, le marché de gros déménagera de la Presqu'île à Soliers
Le futur marché de gros de Caen sera installé à Soliers, sur la zone Éole. - shema

Cela fait quatre ans que le projet était dans les cartons. Cette fois, on y est (ou presque). Le chantier du nouveau marché de gros caennais (Calvados) devrait débuter mi-octobre 2019, délocalisé de la Presqu'île sur la ZAC Éole de Soliers. Ce projet, qui représente "80 emplois directs et 560 emplois indirects", selon Jean-Yves Leroy, gérant de la SARL MGAC (Marché de gros de l'agglomération caennaise), verra le jour à l'automne 2020.

Une surface de vente quasiment doublée

Ce bâtiment flambant neuf de 9 600 m2 (contre 5 000 m2 actuellement) sera entièrement dédié aux producteurs de fruits et légumes. Sur 65 m de large et 135 m de long, les producteurs et grossistes seront dans des cellules, séparées par un couloir central. "Il y a deux types de vente : la négociation de gré à gré ou la vente par téléphone en précommande", poursuit-il.

Le marché de gros, "qui représente 28 millions d'euros de chiffre d'affaires par an", va changer de dimension à Caen. 28 000 tonnes de marchandises par an transitent sur l'actuel bâtiment de la Presqu'île. Un chiffre qui devrait grossir dans les années futures.

Viande, lait, fleurs bientôt à Caen ?

L'objectif prioritaire est de "transférer l'activité existante et de la développer". La prochaine étape est d'adjoindre un certain nombre de métiers liés aux métiers de bouche. "À moyen terme, on voudrait développer la viande, le fromage, les produits laitiers ou éventuellement les fleurs".

Jean-Yves Leroy, gérant du marché de gros à Caen

Avec celui de Rouen, Caen est le deuxième marché de gros normand favorisant les circuits courts. "Il n'y a aucune volonté de faire concurrence entre les deux. Les zones de chalandises sont différentes", glisse Frédérique Wagon, secrétaire générale de la Fédération des marchés de gros de France. Une zone de 100 km autour de Caen est définie.

Jean-Yves Leroy : "45 % de notre clientèle est le commerce de détail, 19 % la restauration et la reste les grandes et moyennes surfaces". Porté par la Société hérouvillaise d'économie mixte pour l'aménagement (Shema), qui investit 11 millions d'euros pour la création de ce nouveau bâtiment, le marché de gros caennais a fait le choix de s'implanter à l'est du département. "Être proche du périphérique était aussi important pour des raisons logistiques". Caen fait partie des dix marchés en cours de restructuration ou d'installation sur les 23 existants sur le sol français.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. En 2020, le marché de gros déménagera de la Presqu'île à Soliers