En ce moment : HITS and NEWS RADIO - TENDANCE OUEST Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Caen. Plus de quatre-vingts personnes expulsées d'un squat à Caen

L'expulsion du squat de la Folie-Couvrechef, à Caen (Calvados), a débuté à 8 heures, jeudi 11 juillet 2019. Selon la préfecture, soixante-treize personnes y vivaient de façon pérenne depuis plusieurs mois. Parmi ces familles se trouvait également une dizaine d'hommes isolés.

Caen. Plus de quatre-vingts personnes expulsées d'un squat à Caen
Un car a été affrété pour transporter les familles qui l'ont souhaité dans un hôtel de Saint-Contest. - Léa Quinio

Le bâtiment concerné est une ancienne maison de retraite, située 16 rue René Duchez à Caen (Calvados) et occupée illégalement depuis le 8 septembre 2018. Expulsables depuis janvier, les familles ont finalement été évacuées ce jeudi 11 juillet 2019, dès 8 heures, de ce squat de la Folie-Couvrechef. Les forces de l'ordre l'ont réalisé sans violence. C'est le propriétaire privé des locaux qui a demandé l'évacuation.

Des familles géorgiennes et albanaises

Les autorités déplorent "la dégradation forte des locaux indûment occupés" et "les risques d'incendie dans la structure". La préfecture du Calvados ajoute avoir pris la décision d'attendre les vacances d'été pour agir, "afin de limiter autant que faire se peut les conséquences sur la scolarisation des enfants".

Soixante-treize personnes, dont trente-deux enfants étrangers, majoritairement âgés de 2 à 10 ans selon l'AG de lutte contre toutes les expulsions, vivaient dans ce squat de façon pérenne. Selon la préfecture, 47% sont originaires de l'Albanie et à 41% de la Géorgie, les deux familles restantes étant respectivement nigérianes et bangladeshies. "La Géorgie et l'Albanie sont des pays considérés comme des pays d'origine sûrs par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra)." indique la préfecture.

Quelques nuits à l'hôtel

86% des personnes présentes sont déboutées du droit d'asile, voire de procédures faites ensuite de demandes de titre de séjour ou de régularisation, selon l'État. Elles seront contraintes de quitter la France. 12% relèvent de la procédure Dublin, elles sont donc contraintes de réaliser une demande d'asile dans un autre pays européen. Une famille sera prise en charge au titre des demandeurs d'asile.

"Toutes les autres personnes n'ont pas le droit automatiquement à l'hébergement d'urgence." indique l'État, qui précise qu'il va "à titre exceptionnel" proposer de loger une partie des ressortissants étrangers :

    • une nuit pour les familles qui avaient déjà été expulsées des squats de la rue des Roches à Mondeville et de l'ancien hôtel Cyclades de Venoix.
    • quatre nuits, pour les autres familles.

Cependant, "certaines familles ont refusé cette proposition de prise en charge, jugeant l'hôtel proposé trop éloigné". Camille Goyet, sous-préfète du Calvados précise "qu'en plein été dans une région touristique, tous les hôtels sont pleins à Caen. On n'a pas d'autres solutions que de les déplacer vers Lisieux, Falaise ou Vire.".

Par ailleurs, les familles qui accepteraient l'aide au retour volontaire dans leur pays verraient leur hébergement à l'hôtel prolongé jusqu'à la date de leur départ de France.

Mais pour certains, et notamment les mineurs, la situation est difficile. "Ils veulent nous emmener à Falaise, à 30 km de Caen, mais c'est trop loin avec tous nos bagages.", indique Ledji, 14 ans, avant de fondre en larmes. Une habitante du quartier se permet de rajouter en prenant l'adolescent dans ses bras : "Pour eux c'était leur maison ici. Ils étaient très polis.".

Au moment de l'expulsion, neuf hommes isolés, de nationalité nigériane et angolaise, étaient également présents au sein du squat. Leur situation administrative a été vérifiée et une famille de demandeurs d'asile s'est vue proposer un hébergement au sein de l'un des centres d'accueil et d'évaluation des situations du Calvados.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
loue maison de pêcheur meublée...
loue maison de pêcheur meublée... Le Tréport (76470) 0€ Découvrir
5 mn de Bayeux et 20 mn de Saint-Lô, à vendre bel ensemble
5 mn de Bayeux et 20 mn de Saint-Lô, à vendre bel ensemble Le Tronquay (14490) 450 000€ Découvrir
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 275€ Découvrir
Automobile
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Meuble de cuisine
Meuble de cuisine Luc-sur-Mer (14530) 1 000€ Découvrir
salle à manger en merisier complete
salle à manger en merisier complete Luc-sur-Mer (14530) 1 200€ Découvrir
Lit clos breton
Lit clos breton Pleumeur-Bodou (22560) 750€ Découvrir
Vide maison
Vide maison Cauvicourt (14190) 0€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du mercredi 22 mai
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Caen. Plus de quatre-vingts personnes expulsées d'un squat à Caen