En ce moment : Parapluie - JECK Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Rouen. À Rouen, un conflit de voisinage dégénère

Le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) a jugé jeudi 6 juin 2019 un prévenu accusé de violences avec menace d'une arme, ainsi que de menaces réitérées de crime.

Rouen. À Rouen, un conflit de voisinage dégénère
L'agresseur se comporte en victime face au fils de sa voisine, qu'il a menacé d'un couteau. - Tendance Ouest Rouen

Le 26 octobre 2018, les services de police sont requis pour intervenir au domicile du prévenu à Rouen, concernant une altercation entre voisins qui s'est transformée en véritable agression. Deux personnes en sont venues aux mains : le mis en cause et le fils de sa voisine. Devant les policiers, le prévenu se plaint d'avoir été agressé par le jeune homme. La version de celui-ci est toute autre, puisqu'il accuse le prévenu de l'avoir menacé avec un couteau, qu'il lui a placé sous la gorge, et de l'avoir menacé de mort. Ce dernier finit alors par admettre son geste, car il était énervé, mais nie l'avoir menacé de mort. Il ajoute qu'il n'a pas été plus loin que de simples menaces à l'encontre de la victime et précise qu'il attendait ses 18 ans pour s'en prendre à lui.

Un homme à la dérive

Interrogée, la victime explique qu'il voulait simplement faire comprendre au prévenu qu'il doit cesser de menacer sa mère et laisser les gens en paix. À la barre, le prévenu, apparemment dans une dérive sociale, réitère : "Il m'avait déjà menacé, je me suis défendu." Un examen médical constatera néanmoins des ecchymoses sur la victime. Une voisine, témoin de la scène et entendue par les policiers pour clarifier cet imbroglio, dit qu'elle a voulu intervenir, mais que l'agresseur avait fui. Le casier judiciaire du prévenu est vierge. Pour la partie civile, les difficultés personnelles de vie du prévenu "l'ont fait déraper". Le procureur de la République considère que "le comportement provoquant du prévenu est avéré", tandis que la défense explique "qu'il n'a pas su réagir après une rupture amoureuse". Reconnu coupable, le tribunal le condamne à une peine de trois mois de prison entièrement assortis du sursis.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 275€ Découvrir
MAISON BREHAL
MAISON BREHAL Bréhal (50290) 400€ Découvrir
Maison meublée bail 1 an LOUVIGNY
Maison meublée bail 1 an LOUVIGNY Louvigny (14111) 2 000€ Découvrir
Automobile
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Meuble de cuisine
Meuble de cuisine Luc-sur-Mer (14530) 1 000€ Découvrir
salle à manger en merisier complete
salle à manger en merisier complete Luc-sur-Mer (14530) 1 200€ Découvrir
Lit clos breton
Lit clos breton Pleumeur-Bodou (22560) 750€ Découvrir
Vide maison
Vide maison Cauvicourt (14190) 0€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du samedi 18 mai
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Rouen. À Rouen, un conflit de voisinage dégénère