En ce moment : ET BAM - MENTISSA Ecouter la radio

Condé-sur-Sarthe. Prison de Condé-sur-Sarthe : deux surveillants poignardés par un détenu radicalisé

Deux surveillants ont été lourdement blessés par un détenu de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), ce mardi 5 mars 2019, entre 9h00 et 10h00. L'assaillant est actuellement retranché.

Condé-sur-Sarthe. Prison de Condé-sur-Sarthe : deux surveillants poignardés par un détenu radicalisé
Des surveillants poignardés par un détenu radicalisé à Condé-sur-Sarthe (Orne) - Tendance Ouest

Dernières informations, 13h45. Le pronostic vital des surveillants agressé n'est pas engagé selon un communiqué publié par le ministère de la justice. Toujours selon la même source, le détenu était libérable, à ce jour, en 2038. Le parquet est saisi.

12h36 :  le détenu avait obtenu un droit de 72 heures en vie d'unité familiale avec sa compagne. Il avait intégré l'unité la veille. L'arme dont il s'est servi pour agresser les surveillants est un couteau en céramique. Selon une source syndicale, le détenu aurait déclaré détenir une ceinture d'explosifs. L'arrivée du RAID, unité d'élite de la Police, était imminente sur place.

Ce matin du mardi 5 mars 2019, un détenu "radicalisé" a attaqué deux surveillants avec une arme artisanale dans le quartier de prise en charge spécialisé. L'état de santé des surveillants est jugé "préoccupant", selon le syndicat FO. Ils auraient été atteint au visage et à l'abdomen.

Retranché avec sa compagne

L'attaque a été menée par un jeune homme, Mickaël Chiolo selon les infos que nous avons pu recouper. Selon nos confrères de LCI, il se serait  retranché après son passage à l'acte avec sa compagne dans l'unité de vie familiale où se sont produits les faits.

De notre côté nous savons effectivement qu'une équipe régionale d'intervention et de sécurité était en route pour la prison ce matin, ce qui tend à confirmer qu'il se passe toujours bien quelque chose sur place et que l'homme n'a pas été neutralisé.

Un détenu radicalisé

Le jeune homme, converti à l'Islam, a été condamné en 2014 en Mosellle. Condamné devant les assises pour avoir séquestré et tué, un octogénaire, rescapé de la Shoah. Il a, en novembre 2015, été condamné à un an de prison supplémentaire pour apologie d'actes terroristes, quelques semaines après les attentats du Bataclan.

Ce matin, nos sources nous indiquent que le détenu, lors de son passage à l'acte, a crié "Allah akbar".

Plus d'informations à venir.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Condé-sur-Sarthe. Prison de Condé-sur-Sarthe : deux surveillants poignardés par un détenu radicalisé