En ce moment : HOLD MY HAND - LADY GAGA Ecouter la radio

Rouen. En 2019, Frédéric Sanchez veut poursuivre la transformation de la Métropole de Rouen

Lors de ses traditionnels vœux à la presse, Frédéric Sanchez a présenté quelques changements qu'il souhaite appliquer à la Métropole Rouen Normandie (Seine-Maritime) en 2019.

Rouen. En 2019, Frédéric Sanchez veut poursuivre la transformation de la Métropole de Rouen
Frédéric Sanchez annonce des changements majeurs pour la Métropole Rouen Normandie en 2019, concernant sa gouvernance, son mode de fonctionnement et ses compétences. - Aurélien Delavaud

L'année 2019 ne devrait pas être de tout repos, dans la vie politique de l'agglomération rouennaise (Seine-Maritime). Président de la Métropole Rouen Normandie, Frédéric Sanchez compte bien poursuivre certains changements opérés depuis quelques mois, mais aussi proposer des nouveautés.

Des contrats avec les communes

La Métropole reste une organisation jeune, sous sa forme actuelle. "Il faut encore inventer notre mode de fonctionnement", concède Frédéric Sanchez, qui veut "passer des contrats entre la Métropole et chacune de ses 71 communes". Le but ? "Montrer clairement dès le début du prochain mandat quelles sont nos priorités et notre feuille de route." Une mesure qui doit, selon lui, permettre de ramener la confiance entre les habitants et leurs élus en montrant plus clairement les investissements de la Métropole.

Vers de nouvelles compétences ?

Depuis sa création, la "MRN" récupère régulièrement de nouvelles compétences, comme la gestion des routes ou celle d'équipements comme la patinoire de Rouen. Mais Frédéric Sanchez ne souhaite pas s'arrêter là et propose d'aller plus loin : "Il faut mettre en place plus de soutien pour les soucis des communes. Sur la sécurité, j'ouvre la question d'une police intercommunale des transports ou l'apport d'une aide pour déployer la vidéo-protection. Pour la santé, nous pouvons aider à installer des maisons de santé. Et puis pour les services publics, la Métropole peut appuyer l'installation de guichets d'accueil des habitants dans les mairies, par exemple pour refaire des papiers d'identité." Des thématiques sur lesquelles il s'estime attendu par les habitants.

    • À lire aussi. À Rouen, la Métropole récupère l'Opéra, la patinoire et l'école des Beaux-Arts

Un président dédié à la Métropole

Frédéric Sanchez sera-t-il toujours président de la Métropole pour le mandat suivant ? L'intéressé assure qu'il reporte sa décision pour le moment. Mais il a annoncé qu'il allait certainement "passer la main à la mairie de Petit-Quevilly, peut-être même avant la fin du mandat". Une réflexion qui s'est récemment imposée à lui : "Je ne sais plus tout à Petit-Quevilly, et ça, ce n'est pas bien ! La Métropole, ça m'accapare." Pour lui comme pour son éventuel successeur, Frédéric Sanchez estime qu'il est trop compliqué d'assurer cette fonction et celle de maire à la fois.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. En 2019, Frédéric Sanchez veut poursuivre la transformation de la Métropole de Rouen