En ce moment : HEY THERE DELILAH - PLAIN WHITE T'S Ecouter la radio

Cherbourg. Cherbourg-en-Cotentin ouvre des cahiers de doléances

Comme La Hague, Coutances ou Saint-Pierre-Eglise, Cherbourg-en-Cotentin (Manche) ouvre un cahier de doléances à partir du jeudi 20 décembre 2018. Il s'agit d'anticiper le débat national provoqué par le mouvement des gilets jaunes.

Cherbourg. Cherbourg-en-Cotentin ouvre des cahiers de doléances
Un cahier sera ouvert à l'hôtel de ville de Cherbourg-en-Cotentin. - Célia Caradec

L'initiative est déjà relayée dans plusieurs mairies, à l'appel de l'association des maires ruraux de France, en réponse notamment au mouvement des gilets jaunes. Cherbourg-en-Cotentin, la plus grande ville du département de la Manche avec ses 83 000 habitants, ouvre à son tour des cahiers de doléances. Ils seront accessibles à tous les citoyens à partir de jeudi 20 décembre 2018, dans l'ensemble des mairies déléguées (Cherbourg-Octeville, Tourlaville, La Glacerie, Équeurdreville-Hainneville, Querqueville), ainsi qu'à l'hôtel de ville.

Les citoyens de Cherbourg-en-Cotentin sont libres de venir coucher leurs attentes ou leurs propositions sur le papier, de façon anonyme ou non.

Anticiper le débat

"Le maire, Benoît Arrivé, souhaite ainsi répondre à un certain nombre de demandes d'administrés qui ont exprimé cette attente depuis quelques jours, et anticiper le débat national qui s'ouvrira en début d'année à l'initiative du gouvernement" indique la municipalité.

Elle promet que le contenu des cahiers "fera l'objet de toute l'attention" des élus et sera également remis aux instances en charge du débat national organisé par l'État autour de quatre thèmes : la transition écologique, la fiscalité, l'organisation de l'État et des collectivités publiques, la démocratie et la citoyenneté.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
21/12/2018 - 10h36
Signaler ce commentaire

Pamphlet, sur la situation actuelle des retraités.

Nous les retraités qui avons travaillé toute notre vie pour une certaine retraite promise sur le papier. Nous voyons celle-ci se réduire comme peau de chagrin. Rien ou si peu depuis 2002, (date de mon nouvel état). Plutôt moins d'ailleurs, la perte de pouvoir d’achat est exponentiel.
Qui a mis en place ce gouvernement, qui suit ceux qui grignotaient notre pension, maintenant se sachant fort de leur bon droit, ou le croyant, attaque tout azimut les nantis retraités à 2000 €.
Qui leur a permis d’arriver si facilement au pinacle, c’est l’ineptie des deux grands parties (entre nous, ils n’en sont pas sortis grandis).
Ces deux grands partis qui se sont partagés le pouvoir se votant mutuellement des avantages au gré de leur arrivée au sommet de l’état. S’entretuant mutuellement et confraternellement pour ouvrir grande la porte à ceux qui n’ayant plus d’adversaire et « sans coup férir » sont arrivés au pouvoir comme une fleur au fusil sans y avoir étaient formés et surpris d’une victoire si facile, les autres étant trop occupés à s’entretuer entre amis.
Quand je vois dans les ronds points fleurir les « Pissenlits » pour obtenir des miettes, en se coltinant avec la « Rousse » et eux « ses gyros bleus » et ce grâce à ceux qu’ils pourchassent dans une partie de cache-cache, obtiennent en une journée plus qu’ils n’espéraient, faut croire que le gouvernement avait une peur « Bleue » de perdre son dernier rempart, celui de la maréchaussée.
L’état estime qu’à 2000 €, les retraités deviennent des nantis ou sont des rupins, on croit rêver. Il est vrai que lorsqu’arrivera les prochaines élections nationales, une partie sera six pieds sous terre pour engraisser le sol de la patrie chérie.
Qui elle, n’aime plus ses enfants devenus vieux et inutiles puisque non productif. On a aboli la peine de mort, mais avec 2000€ on n’a même plus moyen de financer son admission en maison de retraite, crève vieux, la est ton destin.
Les prochaines élections qui sont européennes, au moins je sais pour qui je ne voterais pas, les deux grands soient disant historiques et le nouveau qui « marche » dans leur pas. Ce qui est sur, c’est que je ne « marcherait pas » avec eux. Nous avons encore la démocratie du vote (si elle est respectée) ou ce qui en reste pour exprimer notre dégoût pour ceux, qui paupérisent notre pouvoir d’achat et par la même le peu que nous avions et ce depuis 20 ans, verront tombé le couperet de l’échafaud et pleureront comme des madeleines leur pouvoir disparu et nous prédirons des lendemains qui pleurent comme on pleure nous retraités depuis 20 ans. Rien ne peu être pire. Reste être « Insoumis » ou « Rassemblés », vous nous avez vraiment construit un futur bien sombre.
Aller dans les mairies pour signifier aux décideurs de notre vie, notre désaccord ou nos desiderata pour les voir encore une fois détournées par des phrases pompeuses seulement compréhensibles pour des énarques imbus de leur petit pouvoir et complètement déconnectés du menu peuple qui est considéré comme rupins au-dessus de 2000€, mais à partir d’un chiffre ou les zéros ne se comptent plus sont considérés comme intelligent. L’intelligence ne se décrète pas, par diplôme (qui dans le cas présent sont galvaudés) et ce par des décisions iniques. Mais par des actions compréhensibles et au bénéfice du plus grand nombre pour que l’harmonie reviennent dans notre beau pays, et que chacun puisse vivre décemment de son travail ou de celui qui la amené par l’age à la retraite.
Est-il trop tard, la est la question ?
Avoir lâché si facilement à une certaine frange de la population par peur de perdre ses soutiens, ouvre la boite à pandore, que sera demain ?
La hausse des taxes sur le carburant n’a été que le concentrateur « du ras le bol » des contribuables.

L’ M’

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cherbourg. Cherbourg-en-Cotentin ouvre des cahiers de doléances