En ce moment : LA HOULE - NOLWENN LEROY Ecouter la radio

Le-Havre. Week-end de tensions et de dégradations au Havre

Le week-end du 1er et 2 décembre 2018 aura été marqué par des incidents dans la ville du Havre (Seine-Maritime). Samedi, la manifestation des gilets jaunes a dégénéré avec des feux de conteneurs ainsi que des dégradations sur un hôtel et aux Docks Vauban. Dans la nuit de dimanche à lundi, des feux ont été allumés à Mont-Gaillard et au terminal du tramway.

Le-Havre. Week-end de tensions et de dégradations au Havre
Des incidents le 1er décembre au Havre. Une poubelle incendiée a été envoyée contre le commissariat. - Gilles Anthoine

Le week-end du 1er et 2 décembre 2018 a été émaillé d'incidents au Havre (Seine-Maritime). Des actes de vandalismes ont été commis en grande partie en marge du mouvement des gilets jaunes.

    • À écouter. La colère de Karim Bennacer (Alliance Police Nationale) dans Zone Libre

Une voiture fonce sur un policier

Vendredi 30 novembre 2018

Le point de blocage des gilets jaunes devant le stade Océane avait été évacué pour permettre la bonne tenue du match de football entre le HAC et Auxerre. Pendant la rencontre, des gilets jaunes ont manifesté paisiblement sur l'esplanade mais un petit groupe a tenté de reformer un barrage sur le boulevard. La police est intervenue immédiatement.

Finalement, un attroupement a été signalé un peu plus loin, place d'Armes à Harfleur. Quand la police est arrivée sur les lieux, tous les individus se sont dispersés. Une voiture a foncé sur un policier mais le choc a été évité. Le conducteur a été retrouvé le lendemain chez lui à Lillebonne. Le jeune homme de 20 ans a reconnu les faits en garde à vue. Il est convoqué devant la justice le samedi 25 mai 2019.

Des feux sur le boulevard de Strasbourg

Samedi 1er décembre 2018

Les gilets jaunes ont manifesté dans la matinée, entre l'Hôtel de ville, la préfecture et le commissariat de police. Malgré quelques insultes devant l'Hôtel de police, le rassemblement a été plutôt calme.

Dans l'après-midi, une autre manifestation a dégénéré. Elle est partie du stade Océane (environ 300 personnes). Devant la gare, les manifestants étaient environ 800. Ils ont ensuite pris la direction de l'Hôtel de ville et le commissariat. C'est devant l'Hôtel de police que la manifestation s'est durcie. Il restait 300 personnes. Une poubelle enflammée a été envoyée contre la façade. Une vitre a été cassée. Les policiers ont répliqué. Les manifestants ont ensuite allumé des feux de conteneurs sur le boulevard de Strasbourg.

Les Docks Vauban envahis

Repoussés par les forces de l'ordre, ils sont arrivés à la gare où un abri bus a été détruit et l'hôtel Novotel détérioré (une vitre et une porte cassée). Les casseurs ont ensuite pris la direction de la galerie commerciale des Docks Vauban. Une porte, des enseignes et une vitrine de commerce ont été cassées.

Un appel d'urgence a été lancé dans la galerie. Les commerces ont pu baisser leurs grilles et les manifestants se sont éparpillés. Il était environ 18h30. Un adolescent de 16 ans a été arrêté. En garde à vue, il a reconnu avoir mis le feu. Il passera devant le juge pour enfants le mercredi 16 janvier 2019.

Des renforts de Rouen

Dans la soirée, un nouvel attroupement s'est formé à hauteur du stade Océane. Un escadron de Rouen est venu en renfort. Vers 21h15, les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation des lieux. Les affrontements vont durer jusqu'à 23 heures.

Quatre personnes ont été arrêtées pour participation à un attroupement armé dont deux jeunes de 22 ans et un homme de 38 ans. Il y avait également un adolescent de 17 ans. Un individu bien connu des services de police, en fugue du centre éducatif d'Évreux.

Des feux à Mont-Gaillard et au terminus du tram

Dimanche 2 décembre 2018

Dans la nuit du dimanche au lundi, sans savoir s'il y a un lien avec le mouvement des gilets jaunes, des feux ont été signalés.

Tout d'abord, 47 caddies ont été incendie au centre commercial Auchan Mont-Gaillard. Des poubelles ont aussi été incendiées au terminal du tramway près de l'aéroport d'Octeville-sur-Mer, vers deux heures. Lundi matin, le tramway n'a pas pu fonctionner avant 7h30.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le-Havre. Week-end de tensions et de dégradations au Havre