En ce moment : Mon coeur - IZIA Ecouter la radio

Saint-Étienne-du-Rouvray. Armada 2019 : autour de Rouen, la machine à produits dérivés est lancée

À quelques mois de l'événement, les préparatifs de l'Armada 2019 se poursuivent. À Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), la production des fameux produits dérivés a déjà commencé.

Saint-Étienne-du-Rouvray. Armada 2019 : autour de Rouen, la machine à produits dérivés est lancée
Il faut sept minutes pour apposer le logo de l'Armada sur une casquette. - Aurélien Delavaud

Casquettes, sacs, briquets, t-shirts ou encore aimants et autocollants. Tous à l'effigie de l'Armada 2019, des milliers de produits dérivés seront vendus à Rouen (Seine-Maritime), et même parfois au-delà. Si l'événement ne se tiendra qu'à partir du jeudi 6 juin 2019, le grand branle-bas de combat a déjà commencé pour la société LM Communications, basée à Saint-Étienne-du-Rouvray, qui va concevoir, fabriquer et commercialiser tous les objets souvenirs.

Ajuster la production à la demande

Déjà une victoire en soi, pour une entreprise qui a été entièrement détruite par un incendie en mars 2015 et qui renaît de ses cendres. "Comme en 2013, nous avons acheté la licence pour tous les produits dérivés de l'Armada", précise Patrick Marais, le directeur de l'entreprise qu'il a fondé avec un collègue il y a 25 ans. Pour répondre à la demande des millions de visiteurs attendus sur les quais de Seine, la fabrication des dizaines de produits référencés a déjà commencé.

Dans son showroom, LM Communication expose tous ses produits à l'image de l'Armada. - Aurélien Delavaud

Dans son atelier pas entièrement automatisé, l'entreprise associe des techniques variées comme la découpe laser, la sérigraphie ou encore la sublimation, au savoir-faire de ses 25 employés et quatre apprentis. À titre d'exemple, sa capacité de production est de 5 000 t-shirts par jour. Mais hors de question de trop produire à l'avance pour se retrouver avec des stocks d'invendus sur les bras à la fin de l'Armada. "Deux fois par jour, on fera le point sur les produits qui marchent dans les tentes. J'aurais un stock important de produits vierges pour fabriquer et livrer deux fois par jour", prévoit Patrick Marais pour "ne pas prendre de risque financier pour l'entreprise". Au total, une cinquantaine de points de vente devraient proposer les produits aux couleurs de l'Armada, en plus d'une boutique en ligne ouverte depuis le lundi 15 octobre 2018.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Étienne-du-Rouvray. Armada 2019 : autour de Rouen, la machine à produits dérivés est lancée