En ce moment : I Don't Wanna Wait (feat One Republic) - DAVID GUETTA Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Le Mali aux urnes pour une présidentielle sous tension mais sans passion

Plus de huit millions de Maliens sont appelés aux urnes dimanche pour élire leur président lors d'un second tour placé sous haute sécurité mais qui ne déclenche pas les passions, la victoire étant pour beaucoup déjà promise au chef de l'Etat sortant Ibrahim Boubacar Keïta.

Le Mali aux urnes pour une présidentielle sous tension mais sans passion
Le président malien sortant Ibrahim Boubacar Keita (g) affronte dimanche 12 août 2018 Soumaila Cisse (d) au second tour de l'élection présidentielle malienne - Sia KAMBOU, Issouf SANOGO [AFP/Archives]

La tension est montée samedi lorsque les services de renseignements maliens ont arrêté trois membres d'un commando, qualifié de "groupe terroriste", au moment où il "planifiait des attaques ciblées à Bamako pendant le weekend".

La nature de ces attaques n'a pas été précisée, mais les trois Maliens sont soupçonnés d'être les auteurs d'un braquage contre un péage qui avait fait trois morts en octobre 2016 à une trentaine de kilomètres de Bamako.

"On ne va pas pour le moment donner trop de détails sur les armes, les munitions, retrouvées ou pas. Mais il est évident qu'en cette période d'élections, il vaut mieux qu'ils soient aux arrêts", a confié une source sécuritaire.

Les 23.000 bureaux de vote doivent ouvrir de 08H00 à 18H00 (GMT et locale) dans cet immense pays du Sahel toujours confronté à la menace jihadiste malgré cinq ans d'interventions militaires internationales, les résultats étant attendus dans quatre ou cinq jours.

Le vainqueur, qui entrera en fonction début septembre, aura la lourde tâche de relancer l'accord de paix conclu en 2015 par le gouvernement et l'ex-rébellion à dominante touareg, dont l'application accumule les retards. L'accord avait été signé après l'intervention de l'armée française qui, en 2013, avait repris le contrôle du nord du Mali, où les jihadistes avaient instauré la charia pendant un an.

Lors du premier tour, le 29 juillet, 871 bureaux (plus de 3%) étaient restés fermés en raison de violences, empêchant près de 250.000 Maliens de voter, surtout dans le Centre et le Nord.

Sécurité renforcée

Cette fois, quelque 36.000 militaires maliens, soit 6.000 de plus qu'il y a 15 jours, seront mobilisés afin de "renforcer" la démocratie et "crédibiliser le processus à travers une participation massive de la population", selon Cheick Oumar Coulibaly, un conseiller du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga.

Le chef du gouvernement s'est lui-même rendu samedi à Mopti (centre) pour vérifier si "tout est en place" dans cette région en proie à des violences ethniques attisées par des groupes jihadistes.

L'armée malienne sera à nouveau appuyée par les Casques bleus de l'ONU, les forces françaises de l'opération Barkhane et, dans le Nord, où l'Etat est peu ou pas présent, par des groupes signataires de l'accord de paix.

L'UE, premier bailleur international du Mali, a réclamé un accès garanti à tous les centre de vote pour les électeurs. Grâce aux renforts militaires, ses observateurs vont cette fois pouvoir suivre le déroulement du vote à Gao (Nord), mais toujours pas à Tombouctou et Kidal (Nord), ni Mopti.

Le scrutin, déterminant pour l'avenir du Sahel, se tient dans une relative indifférence de la population, fatiguée par plus de six ans de violences jihadistes et ethniques et dont près de la moitié vit sous le seuil de pauvreté malgré un taux de croissance supérieur à 5% depuis plusieurs années.

'Les dés sont jetés'

"Personnellement, je n'irai pas voter", expliquait samedi un vendeur de voitures, Mamadou Traoré, pour qui l'opposant Soumaïla Cissé n'a "aucune chance".

Grand favori pour décrocher à 73 ans un deuxième mandat de cinq ans, M. Keïta avait récolté 41,70% des suffrages au premier tour, contre 17,78% pour son opposant Soumaïla Cissé, un ancien ministre des Finances de 68 ans qui n'a pas su unir l'opposition pendant l'entre-deux tour.

"Pour beaucoup, avec cet écart, les dés semblent être jetés", estime le juriste Aboubacar Traore.

La "mobilisation massive", appelée par M. Cissé, est peu probable, la participation n'ayant été que de 42,70% au tour précédent.

L'affiche manque également cruellement de nouveauté: les deux finalistes ont milité dans le même parti dans les années 1990 puis fait partie des mêmes gouvernements. Ils s'étaient déjà affrontés en 2013, M. Keïta l'emportant à plus de 77%.

"Ce sont les mêmes. IBK ou Soumaïla, rien ne va changer", déplore un commerçant, Boubacar Traoré, qui s'abstiendra. Originaire de Tombouctou, Mohammed Ag Ibrahim, votera lui pour l'opposition. "IBK avait dit en 2013 qu'il allait régler le problème du Nord, mais il n'a rien fait!", accuse-t-il.

Quant au chauffeur de taxi Moussa Koulibaly, il cochera le nom d'"IBK", reprochant à M. Cissé d'avoir voulu "créer une crise" en contestant en justice son score du premier tour.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
1 km mer, à louer chalet de 2 personnes, de 17 m² + salle d'
1 km mer, à louer chalet de 2 personnes, de 17 m² + salle d' Gouville-sur-Mer (50560) 0€ Découvrir
Caen, à louer studette meublée, 13 m2
Caen, à louer studette meublée, 13 m2 Caen (14000) 360€ Découvrir
Gîte
Gîte Sainte-Mère-Eglise (50480) 67€ Découvrir
Automobile
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Vide maison
Vide maison Cauvicourt (14190) 0€ Découvrir
Armoire ancienne
Armoire ancienne Caen (14000) 0€ Découvrir
Pots de buis
Pots de buis Caen (14000) 0€ Découvrir
Billard Charles X
Billard Charles X Saint-Contest (14280) 2 500€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Le Mali aux urnes pour une présidentielle sous tension mais sans passion