United Managers : quand les supporters coachent leur équipe

Les supporters de l'AG Caen (Calvados) vont prendre le contrôle de leurs joueurs via United Managers. Un concept étonnant.

United Managers : quand les supporters coachent leur équipe

Pendant le match, la communauté de Umans pourra décider de faire des remplacements. © United Managers

Par Margaux Rousset

Choisir en un clic, depuis son ordinateur, les joueurs qui seront sur un terrain de foot, à quel poste ils évolueront et pouvoir faire des changements pendant le match. Ce scénario ressemble à s'y méprendre aux jeux vidéos Fifa ou Football Manager. Et pourtant, il s'agit bien de véritables matchs de foot. Ceux qui seront joués la saison prochaine par le club de Régionale 1, l'Avant Garde Caennaise. Le club s'est associé à la start-up United Managers. Le principe est simple : permettre à une communauté de supporters, les Umans ou "entrainautes", de coacher de manière virtuelle et collaborative grâce à une application, cette équipe bien réelle. "L'application fournit tout ce qu'il y a à savoir sur l'équipe : des fiches individuelles de joueurs, l'historique des matchs, les performances des joueurs, des entrainements en direct…", explique Frédéric Gauquelin l'un des fondateurs de United Managers.

L'application est disponible sur smartphones, tablettes et sur ordinateurs. Elle est entièrement gratuite mais après un mois les fonctionnalités diminuent. Pour une utilisation optimale, les Umans devront s'abonner. Le prix de lancement sera de 30€ par an.

Pendant le match, la communauté de Umans pourra décider de faire des remplacements. "Dès que 30 % des Umans sont d'accord pour un changement, le coach sur le banc reçoit un message sur l'application et effectuera le changement".

Quel rôle pour l'entraineur ?

Quid du rôle de l'entraîneur ? Ne sert-il plus qu'à exécuter les demandes des supporters ? "C'est le jeu, avance Julien Le Pen, l'entraîneur de l'AG Caen. Sur l'application je vais également donner mon avis, expliquer les choix mais à la fin ce sont les Umans qui auront le dernier mot". Un concept qui a été proposé à d'autres clubs de la région. Parmi eux l'AS Cherbourg ou le FC Saint-Lô, tous deux en Nationale 3, n'ont pas adhéré. "Le principe même du projet n'allait pas au club, explique Thibault Deslandes, président du FC Saint-Lô. Intégrer les supporters oui, mais prendre des décisions sportives à la place d'un entraîneur qui a eu jusqu'à trois ans de formation, ça me chagrine".

Mais combien seront-ils à se laisser tenter par cette aventure ? "Pour que le projet soit équilibré, il nous faudrait 10 000 Umans", expliquent les fondateurs. Si l'on se fie à la page Facebook de United Managers, un peu plus de 2 000 personnes seraient déjà potentiellement intéressées par le projet. "Ça pourrait me faire rire de voter pour mes copains, avance Marion Laporte joueuse à l'Avant Garde Caennaise depuis l'âge de huit ans. Je pense que ça peut intéresser les clubs et supporters de la région mais au-delà, je ne sais pas". Le concept a également été présenté à l'équipe féminine, même si pour l'instant il ne devrait pas les concerner. "C'est innovateur c'est sûr, continue Marion Laporte, mais c'est dur aussi de se dire qu'une grande masse des supporters ne va pas vous choisir par exemple. Ça peut faire peur et être un challenge à la fois".

Pour les joueurs qui ont signé pour cette saison particulière, il s'agit également d'un pari. "À nous de montrer ce qu'on sait faire. Il va falloir plaire à tout le monde et plus seulement au coach. L'objectivité devrait être plus grande", explique Félix Legras, joueur de l'AG Caen. Avec ce concept, le football retrouve son aspect premier de jeu en tant que tel mais le président de l'AG Caen, ne le cache pas. "Notre objectif c'est de faire une bonne saison et de monter l'année prochaine. On sait que ce projet va avoir un grand retentissement sur le club", conclut Fabrice Dartois.

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 1 commentaire
  • Beu dit:

    Le 13/07/2018 à 23h27

    Je trouve ce concept hyper innovant, et le rôle du coach est primordial pour guider les umans. Ce n'est pas un jeu virtuel , d'où l'implication de chacun. Si on devient uman, c'est pour aider l'équipe et pas pour faire mumuse...