Coupe du monde : près de Caen ils lancent une collection 100 % foot

Début juin 2018, à quelques jours du début de la coupe du monde, la marque caennaise (Calvados) Quatre cent quinze a lancé sa nouvelle collection qui multiplie les clins d'œil à l'univers du ballon rond.

Coupe du monde : près de Caen ils lancent une collection 100 % foot

Oscar de Bruyne et Julien Gassemam travaille sur les commandes de la nouvelle collection.

Par Marie-Charlotte Nouvellon

Comme au foot, il existe en économie des occasions à ne pas manquer. Et c'est bien la tactique qu'entend appliquer la marque de vêtements Quatre cent quinze, fondée il y a bientôt six ans par trois Caennais (Calvados). À l'occasion de la coupe du monde, ils lancent leur nouvelle collection 100 % ballon rond.

    • À lire aussi. Quatre cent quinze : place à une nouvelle collection de la marque caennaise

Que des numéros 10 dans leur team

Des tee-shirts blancs à la broderie discrète aux maillots customisés à l'américaine en passant par les chaussettes, 70 modèles différents ont été créé pour l'occasion. Ce projet, "ça a été un an de boulot, raconte Oscar de Bruyne, l'un des cofondateurs. Nous avions déjà créé pour d'autres compétitions quelques produits foot, et les gens étaient très demandeurs."

Parmi les modèles, ceux de la gamme Authentiques, qui revisite les maillots officiels de l'Argentin ou du Brésil "pour en faire des vêtements faciles à porter dans la vie de tous les jours" ou encore les classiques tee-shirts blancs ornés d'une petite note d'humour -Ronaldo devient par exemple "le plus grand de tous les héros", sorte d'action man du football - ou floqués d'un "tournant de match", que ce soit le coup de boule de Zizou ou la victoire de 1998.

Une nouvelle étape

Le mondial est donc l'occasion pour Quatre cent quinze, connu pour ses dessins stylés et ses références aux cultures rap, ciné ou clin d'œil à l'actualité, de franchir un cap. "C'est l'occasion de se définir comme une marque mode et foot, explique Oscar, dans quelque chose de vraiment qualitatif, avec des modèles plus élaborés."

C'est peut-être ce qui manquait à la jeune entreprise à qui tout semble réussir : après s'être exporté un peu partout dans le monde, mais aussi avoir trouvé sa place dans les rayons de boutiques comme Citadium, Quatre cent quinze a même ouvert il y a un an son "Super-atelier" à Ranville. Sur place, une machine pour imprimer, une autre pour broder, lui permet d'assurer une bonne partie de sa production. Dans les rayons, certains cartons abritent aussi les produits d'Avnier, la marque d'Orelsan, ou encore de Vision-Nair, celle de Bigflo & Oli.

TOP ACTU

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES