En ce moment : Late Night Talking - Harry STYLES Ecouter la radio

Rouen. Rouen : le bâtiment occupé par le collectif Surgissement évacué

Une opération de police a eu lieu, vendredi 4 mai 2018, pour évacuer le bâtiment occupé par le collectif Surgissement sur l'île Lacroix à Rouen (Seine-Maritime). Une vingtaine de personnes ont été délogées.

Rouen. Rouen : le bâtiment occupé par le collectif Surgissement évacué
Les banderoles ont été descendues du bâtiment et des maçons s'apprêtaient à murer les accès pour empêcher le retour des militants. - Pierre Durand-Gratian

L'opération a duré moins d'une heure, vendredi 4 mai 2018 dans l'après-midi.

Environ 80 policiers, de la BAC, de la compagnie départementale d'intervention et de la police judiciaire sont intervenus pour évacuer les membres du collectif Surgissement qui occupaient un bâtiment de l'île Lacroix à Rouen (Seine-Maritime), depuis le dimanche 29 avril 2018.

    • À lire aussi. Bâtiment occupé sur l'île Lacroix à Rouen : le Surgissement se met en place

"Une ordonnance du tribunal de grande instance de Rouen en date du vendredi 4 mai 2018 a jugé illégale l'occupation du bâtiment appartenant à l'État, situé sur l'île Lacroix à Rouen, et a autorisé l'expulsion des occupants avec le concours de la force publique", précise la préfecture dans un communiqué. Elle ajoute que "cet immeuble n'est pas adapté pour y accueillir du public et que son occupation constitue un risque pour les occupants et les visiteurs".

L'occupation tourne court

Les militants du collectif sur place se sont vus notifier cette expulsion par un huissier.

L'opération s'est déroulée dans le calme, selon la préfecture. Une chaîne présente sur la porte a été brisée à l'aide d'une disqueuse, a expliqué un policier sur place. Les portes se sont ensuite ouvertes et la vingtaine de militants présents au moment des faits est sortie dans le calme. Deux personnes ont tout de même été interpellées pour outrage à agent et rébellion, précise le même policier. D'autres ont été conduites au poste de police pour des vérifications de leur identité.

Avec cette occupation, le collectif Surgissement avait pour ambition de créer un quartier général de la grève, un lieu pour se rencontrer et développer de nouvelles formes d'actions politiques. Un programme de conférences, débats, projections de films, concerts et ateliers étaient organisés pour tout le mois de mai.

Un programme qui finalement a tourné court…

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Rouen. Rouen : le bâtiment occupé par le collectif Surgissement évacué