En ce moment : ETE 90 - THERAPIE TAXI Ecouter la radio

Bois-Guillaume-Bihorel. Accident sur le golf de Bois-Guillaume : un an de prison avec sursis pour le gérant

Un jeune homme de 27 ans est devenu tétraplégique à la suite de cet accident dans une course à obstacle, le "No Limit Day", sur le golf de Bois-Guillaume près de Rouen (Seine-Maritime) en 2016. Le tribunal correctionnel de Rouen a condamné le gérant du golf à 12 mois de prison avec sursis pour "blessures involontaires", mercredi 25 avril 2018.

Bois-Guillaume-Bihorel. Accident sur le golf de Bois-Guillaume : un an de prison avec sursis pour le gérant
C'est lors d'une course d'obstacle de ce type que s'est produit l'accident.

Le drame est survenu le 16 octobre 2016 sur le golf de Bois-Guillaume, près de Rouen (Seine-Maritime). Gauthier Deconihout, 26 ans, participait à une course d'obstacle, le "No Limit Day", et a été grièvement blessé après une mauvaise chute sur le water jump, l'un des obstacles. Il est depuis tétraplégique et sous assistance respiratoire permanente.

    • Lire aussi : Normandie : un jeune grièvement blessé lors d'une course à obstacles

La sécurité sur l'événement a rapidement été mise en cause.

    • Lire aussi : No Limit Day en Normandie : un témoignage accable l'organisation

Le gérant du golf et l'entreprise condamnés

Le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) a rendu son délibéré, mercredi 25 avril 2018, dans cette affaire. Le gérant du golf a été condamné à 12 mois de prison avec sursis et à 10 000 euros d'amende pour blessures involontaires. L'entreprise a également été condamnée à verser une amende de 20 000 euros pour le même motif.

Une peine qui va au-delà des réquisitions du parquet qui avait préconisé 10 mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende à l'encontre du gérant, lors de l'audience le 6 avril 2018.

"La déclaration de culpabilité est satisfaisante. C'est ce qui était souhaité par mes clients", a précisé Marc Absire, avocat de la victime, de son épouse et de ses enfants.

Autre motif de satisfaction, le tribunal a estimé que la compagnie d'assurance de la course, Generali, devrait bien indemniser la victime. Et le chiffrage devrait être de "plusieurs millions d'euros", selon l'avocat qui attend encore le résultat des dernières expertises médicales. "Mon client a besoin d'une assistance 27 heures par jour, ce qui veut dire que deux personnes sont parfois à son chevet pour s'occuper de lui, poursuit Marc Absire. Rien que ce type de soins sept jours sur sept et 24h sur 24 peut être estimé à 3 ou 4 millions d'euros."

Generali a d'ores et déjà fait appel de la décision.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Bois-Guillaume-Bihorel. Accident sur le golf de Bois-Guillaume : un an de prison avec sursis pour le gérant