Disparition à Romilly-sur-Andelle : le point sur l'enquête

Le petit Léo, 3 ans, reste introuvable depuis samedi 14 avril 2018 à Romilly-sur-Andelle (Eure). Les autorités ont fait un nouveau point sur l'avancée de l'enquête lundi 16 avril 2018.

Disparition à Romilly-sur-Andelle : le point sur l'enquête

Les autorités ont fait un nouveau point sur les avancées de l'enquête, lundi 16 avril 2018.

Par Amaury Tremblay

Les investigations ont repris dès le petit matin, lundi 16 avril 2018, pour tenter de retrouver le petit Léo, âgé de 3 ans, à Romilly-sur-Andelle (Eure). "Les recherches ont repris avec des moyens humains et matériels très conséquents", explique le substitut du Procureur de la République d'Évreux, Antoine Barat, lors d'un entretien avec la presse. "Huit plongeurs venant de la brigade fluviale de Rouen et de Conflans-Saint-Honorine ratissent la rivière en faisant une ligne."

Pour l'heure, "l'enquête s'oriente plus vers la piste accidentelle que criminelle", mais "nous n'excluons aucune piste", rappelle le substitut du Procureur. Les investigations judiciaires se poursuivent aussi puisqu'une enquête de voisinage "poussée" a lieu et des images de vidéosurveillance, située dans le secteur de la maison familiale, sont en train d'être examinée.

Poursuite des recherches

Les plongeurs restent mobilisés aussi dans la Seine avec l'utilisation d'un sonar très puissant, acheminé depuis Strasbourg. Il a navigué à bord d'une embarcation toute la journée, dans le secteur du Manoir-sur-Seine (Eure).

"Les recherches se poursuivront demain [mardi 17 avril 2018]", ajoute le commandant de gendarmerie, Yannick Calvet. Des moyens importants seront encore déployés. Un chien Saint-Hubert, en provenance de Caen (Calvados), "n'a pas donné de piste particulière laissant pensé à un enlèvement", ajoute Yannick Calvet.

"Les recherches sont difficiles en raison du débit de l'eau et de la forte turbidité", complète-t-il.

La famille prise en charge

La maire de Romilly-sur-Andelle, Jean-Luc Romet a rencontré "très récemment" la famille du petit Léo. Elle est accompagnée par une cellule psychologique. "Elle ne souhaite, à cette heure, pas de manifestation publique pour Léo", affirme le maire, alors que des rumeurs d'une marche blanche se font déjà entendre dans la commune.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES