GB: l'ex-espion Skripal visé par une attaque à l'agent innervant (police)

L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Youlia ont été victimes d'une attaque délibérée à l'aide d'un agent innervant, a déclaré mercredi le chef de la police anti-terroriste britannique Mark Rowley devant la presse à Londres.

GB: l'ex-espion Skripal visé par une attaque à l'agent innervant (police)

Sergueï Skripal lors de son procès au tribunal de Moscou, le 9 août 2006 © Yuri SENATOROV [Kommersant Photo/AFP/Archives]

Par

Le couple a été victime d'une "tentative de meurtre par l'administration d'un agent innervant", a déclaré Rowley, sans vouloir préciser la nature de cet agent.

Sergueï Skripal, 66 ans, et fille Youlia, 33 ans, avaient été retrouvés dimanche inconscients, sans blessure visible, sur un banc d'un centre commercial à Salisbury (sud de l'Angleterre), où résidait l'ex-officier des services de renseignement militaire russes. Ils sont depuis hospitalisés dans un état critique.

"Ils ont été visés spécifiquement", a souligné M. Rowley, précisant que l'affaire était traitée comme "un incident majeur". Un officier de police, "l'un des premiers à arriver sur les lieux de l'incident, est aussi dans un état grave à l'hôpital", a-t-il ajouté.

Un agent innervant est une substance chimique qui agit sur le système nerveux. Parmi les plus connus figurent le sarin, le tabun, ou encore l'agent VX, utilisé pour assassiner le demi-frère de Kim Jong-Un en plein jour à l'aéroport de Kuala Lumpur, en février 2017.

Ces agents pénètrent l'organisme par inhalation ou à travers la peau pour le VX. Les symptômes incluent des brûlure aux yeux, douleurs, toux et difficulté à respirer et ils peuvent rapidement évoluer vers un évanouissement, ou des convulsions, voire la mort.

"Nous voulons rassurer les membres du public sur le fait que nous prenons cet incident très au sérieux et que nous ne pensons pas qu'il y ait le moindre risque pour la population", a ajouté le chef de l'anti-terrorisme, appelant tout témoin à se manifester.

Ancien colonel du GRU, le service de renseignement de l'armée russe, Sergueï Skripal avait été accusé de "haute trahison" pour avoir vendu à partir de 1995 des informations aux renseignements britanniques, et condamné en 2006 à 13 ans de prison. En 2010, il avait fait l'objet d'un échange d'espions entre Moscou d'une part, Londres et Washington d'autre part, et s'était installé en Angleterre.

TOP FRANCE MONDE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES