Pont de Normandie fermé : la manifestation des chasseurs dégénère

Une double manifestation s'est tenue sur le pont de Normandie, samedi 10 février 2018. Des chasseurs ont bloqué les accès dans l'après-midi et la tension est montée avec les forces de l'ordre.

Pont de Normandie fermé : la manifestation des chasseurs dégénère

La manifestation des chasseurs a entraîné la fermeture du pont de Normandie, samedi 10 février 2018 dans l'après-midi. © AFP illustration

Par Pierre Durand-Gratian

La circulation sur le pont de Normandie a été interrompue, samedi 10 février 2018 depuis 14h, sur consigne de la préfecture. Environ 400 chasseurs en colère manifestaient pour obtenir le droit de chasser l'oie dans le courant du mois de février. La tension est montée avec la gendarmerie. Des feux de pneus ont été allumés et une voiture des militaires a été renversée.

    • Lire aussi : Pont de Normandie : manifestation des pêcheurs et des chasseurs

Vers 17h45, les pompiers étaient en train de maîtriser ces feux de pneus et la gendarmerie avait dispersé la manifestation. Une cinquantaine de chasseurs attendaient le bus qui devait les reconduire dans leur département.
Le pont de Normandie devait encore être nettoyé pour une réouverture en tout début de soirée, selon la préfecture.

    • Lire aussi : 600 chasseurs sur le pont de Normandie, une personne en garde à vue

Péage gratuit pour les pêcheurs

Autre ambiance pour les pêcheurs récréatifs qui se mobilisaient, eux aussi, sur le pont de Normandie, samedi 10 février 2018 dans la matinée. Ils réclament de pouvoir continuer à pêcher le bar. Les pêcheurs ont tracté aux abords du pont très pacifiquement. Les barrières du péage ont été levées temporairement, entre 15 et 30 minutes, sans que ce soit le fait des manifestants. En tout cas, cette manifestation de pêcheurs s'est déroulée dans le calme.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES