En ce moment : Les petites gens - Claudio CAPEO Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Procès de Jawad Bendaoud: "je suis un délinquant, pas un terroriste", se défend un prévenu

"Je ne suis pas dans la case terroriste, mais dans la case délinquant", a cherché à convaincre jeudi Mohamed Soumah, complice du "logeur" du 13-Novembre Jawad Bendaoud, lors de leur procès devant le tribunal correctionnel de Paris.

Procès de Jawad Bendaoud: "je suis un délinquant, pas un terroriste", se défend un prévenu
Un croquis d'audience montre Jawad Bendaoud, lors de son procès au palais de Justice de Paris, le 24 janvier 2018 - Benoit PEYRUCQ [AFP]

Mohamed Soumah est jugé depuis mercredi, au côté de Jawad Bendaoud, pour "recel de malfaiteurs terroristes", devant la 16ème chambre du tribunal.

Peu après le début de son interrogatoire par la présidente Isabelle Prévost-Desprez, il a voulu "présenter toutes (ses) condoléances et demander pardon aux familles des victimes et aux victimes" des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis qui ont fait 130 morts.

"Indirectement, sans le savoir, c'est un peu ma faute. J'étais pas au courant mais ça reste de ma faute", a-t-il déclaré.

Mohamed Soumah, 28 ans, a mis en contact Jawad Bendaoud et Hasna Aïtboulahcen, qui cherchait une planque pour deux jihadistes du 13-Novembre (le cerveau présumé des attaques, Abdelhamid Abaaoud et son compagnon de cavale Chakib Akrouh). Mais il a affirmé qu'il ne savait pas à qui était réellement destiné l'appartement.

Les deux jihadistes et la jeune femme seront tués dans l'appartement du "logeur", lors de l'assaut du Raid, le 18 novembre 2015 très tôt le matin, à Saint-Denis, au nord de Paris.

Il parle au tribunal de "la poisse d'avoir été embarqué dans cette affaire". "Je ne suis pas dans la case terroriste, mais dans la case voyou, délinquant, racaille", poursuit le prévenu, qui reconnaît avoir "fait beaucoup de bêtises" dans sa vie. Il a déjà été condamné plusieurs fois à des peines de prison ferme.

Aux enquêteurs, il avait dit avoir été "choqué" par les attentats du 13-Novembre.

C'est en prison en 2011 qu'il a rencontré Jawad Bendaoud. Ils partageaient en novembre 2015 "un business" dans les stupéfiants.

"Coucher avec elle"

Mohamed Soumah pensait qu'Hasna Aïtboulahcen cherchait un logement pour elle ou pour des copines, a-t-il affirmé. La présidente a toutefois souligné que le prévenu avait plusieurs fois menti au cours de l'enquête.

Il n'aurait pris conscience qu'elle voulait un logement pour des hommes que le 17 novembre au soir, quand il a parlé au téléphone avec Abdelhamid Abaaoud, qui ne parvenait pas à trouver l'appartement de Jawad Bendaoud.

"Rien ne m'a fait penser que c'était bizarre. (...) C'est vrai qu'il y avait eu les attentats. Mais la vie criminelle continuait. Et je regardais beaucoup BFMTV, iTélé: ils ne parlaient pas de Hasna" Aïtboulahcen.

Pourquoi avoir accepté de chercher un logement pour cette femme qu'il a rencontrée, selon ses dires, seulement le 16 novembre pour lui vendre de la cocaïne? Le prévenu a mis d'abord en avant "l'argent", puis enchaîné: "Et pourquoi pas après, si je l'aide, coucher avec elle?". "J'avais envie de lui faire l'amour", a-t-il répété à de multiples reprises, dans un langage pas toujours aussi soutenu.

"A la fin, je me suis dit +elle m'a utilisé. Elle m'a charmé. (...) Elle m'a pris pour un con", a-t-il conclu+.

Mohamed Soumah a affirmé au tribunal qu'il n'avait pas compris les messages codés au téléphone d'Hasna Aïtboulahcen. Comme quand elle parlait de son "gynéco" et qu'il pensait que "c'était de l'argot". "C'était une pipelette", a tranché le prévenu.

Mohamed Soumah a été interpelé le 1er décembre 2015. Il est depuis incarcéré.

L'interrogatoire de Jawad Bendaoud devait commencer jeudi en milieu d'après-midi.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Garage / Box / Garde-meuble
Garage / Box / Garde-meuble Agnac (47800) 60€ Découvrir
STUDIO T1 POUR CURE
STUDIO T1 POUR CURE Bagnoles de l'Orne Normandie (61140) 555€ Découvrir
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 0€ Découvrir
Caen rue Damozanne
Caen rue Damozanne Caen (14000) 600€ Découvrir
Automobile
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Loue très beau camping-car Profilé
Loue très beau camping-car Profilé Darnétal (76160) 0€ Découvrir
Urgent, vends Peugeot 407
Urgent, vends Peugeot 407 Saint-Aubin-du-Cormier (35140) 1 300€ Découvrir
Bonnes affaires
Brise-vent châssis PVC blanc en angle
Brise-vent châssis PVC blanc en angle Authie (14280) 800€ Découvrir
Billard Charles X
Billard Charles X Saint-Contest (14280) 2 500€ Découvrir
Trois volets battants en pvc couleur bois
Trois volets battants en pvc couleur bois Bénouville (14970) 0€ Découvrir
réfrigérateur congélateur
réfrigérateur congélateur Rouen (76000) 180€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Procès de Jawad Bendaoud: "je suis un délinquant, pas un terroriste", se défend un prévenu