En ce moment : FAIS-MOI PENSER - TOM FRAGER Ecouter la radio

Ligue 1: Marseille garde le rythme à Caen

Marseille reprend provisoirement la 2e place de la Ligue 1 à Lyon et garde son rythme d'enfer en championnat, en 2018, avec une troisième victoire consécutive sans encaisser de but, 2-0 à Caen vendredi soir, en ouverture de la 22e journée.

Ligue 1: Marseille garde le rythme à Caen
Le capitaine marseillais Dimitri Payet a ouvert le score sur penalty contre Caen au stade Michel d'Ornano, le 19 janvier 2018 - CHARLY TRIBALLEAU [AFP]

Avec 47 points contre 45 pour l'OL, l'OM a même une chance appréciable de conserver cette fois le fauteuil de dauphin à l'issue de cette 22e journée, puisque Lyon reçoit le Paris SG dimanche. Un match que Rudi Garcia et ses joueurs pourront savourer en toute décontraction. Quant à savoir s'ils soutiendront ouvertement le PSG...

Pour Caen, qui avait mis fin à sa série de cinq matches sans victoire en L1 en allant gagner 2-0 à Bordeaux mardi, la rechute met en péril sa place dans la première moitié du tableau (10e avec 27 points) puisque Strasbourg ou Dijon, qui s'affrontent samedi en Alsace, pourraient lui passer devant.

Cette rechute était prévisible, car l'OM n'a plus perdu à Caen en championnat depuis 21 ans et y restait sur sept victoires et un nul lors des huit derniers affrontements.

Malgré cet ascendant psychologique, l'attaque marseillaise, brillante à Rennes (3-0) et patiente contre Strasbourg (2-0), a peiné contre la sixième défense de Ligue 1 avec 22 buts encaissés, tout comme l'OM.

Avec Clinton Njie titularisé en pointe, soutenu par une ligne Florian Thauvin-Dimitri Payet-Maxime Lopez, la domination marseillaise a été d'autant plus stérile que l'attaquant international camerounais a été plutôt maladroit.

Njie a notamment envoyé au-dessus des cages, d'une tête aux six mètres, un centre parfait de Payet (26), avant de rater un face-à-face avec Rémy Vercoutre qui a bien repoussé son extérieur du pied (62).

L'OM a tout de même fini par régler la mire et a eu le bonheur de marquer sur son premier tir cadré quand Payet a brisé le début de malédiction marseillaise dans les penalties, après les échecs de Thauvin à Rennes et de Valère Germain, sur le banc, contre Strasbourg.

Payet a parfaitement pris à contre-pied Vercoutre après une faute incontestable du latéral Vincent Bessat sur André Zambo Anguissa (0-1, 56).

Marseille aurait déjà dû bénéficier d'un penalty en première période sur un contact très litigieux entre le même Bessat, déjà, et Thauvin.

Ce dernier s'est ensuite offert un très joli 10e but en L1 - pour neuf passes décisives - grâce à une frappe enroulée, à l'entrée de la surface, qui a trouvé la lucarne de Vercoutre (0-2, 74)

Seul point noir, un carton jaune inutile -le troisième en dix matches- reçu par le milieu offensif à la 63e. De quoi priver Thauvin du match contre Metz le 3 février.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Ligue 1: Marseille garde le rythme à Caen