Routes limitées à 80 km/h : les motards sont contre

Édouard Philippe, le Premier ministre, doit annoncer, mardi 9 janvier 2018, l'abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire. Une mesure impopulaire contestée notamment par les motards.

Routes limitées à 80 km/h : les motards sont contre

La fédération française des motards en colère préconise un bon entretien du réseau routier pour limiter les accidents. © illustration

Par Pierre Durand-Gratian

L'annonce doit tomber à l'issue d'un Conseil interministériel sur la sécurité routière, mardi 9 janvier 2018. La limitation de vitesse sur les réseaux secondaires passera de 90 à 80 km/h pour tenter d'endiguer la hausse de la mortalité sur les routes depuis 2013.

Les motards se mobilisent

"On redoute une envolée substantielle des PV pour excès de vitesse", réagit Gwen-Aël Lamoureux, coordinateur de la fédération française des motards en colère de Seine-Maritime. Il conteste par ailleurs l'argument selon lequel la baisse de la vitesse limiterait le nombre d'accidents mortels.

Selon lui, l'accent doit être mis sur la lutte contre les distracteurs (GPS, téléphones…) ou encore l'alcool et les stupéfiants.

Gwen-Aël Lamoureux était l'invité de la rédaction de Tendance Ouest mardi 9 janvier 2018 :

0:00
0:00

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 8 commentaires
  • Louis dit:

    Le 09/01/2018 à 10h07

    Ah, la sacro-sainte vitesse ! Dès qu'il s'agit de parler vitesse sur la route on trouve toujours une cohorte de gens pour nous dire que ce n'est pas possible, que la vitesse n'est pas responsable des accidents, qu'il faut chercher d'autres raisons... MAIS, toujours est-il que la vitesse et ces excès, est belle et bien une des premières causes des accidents de la route. Il est d'ailleurs stupéfiant de lire les réactions de certains, dont celle de votre invité : "On redoute une envolée substantielle des PV pour excès de vitesse". Et respecter le code de la route ? Ce Monsieur n'y a pas pensé ? C'est un peu comme si un fraudeur du fisc se plaignait de devoir payer des majorations pour fraude ! La route n'est pas une base de loisir à ciel ouvert ! C'est un espace partagé par ses différents usagers et des règles y sont instituées.

  • DANIEL dit:

    Le 09/01/2018 à 13h21

    Cette limitation vient tout simplement de la pression des sociétés d'autoroute. Pourquoi ? Souvenez-vous, il y a qq mois, il était question de baisser la vitesse sur les autoroutes. Que se serait-t-il passé? Moins de véhicules sur les autoroutes, puisque l'écart entre 90 et 110 km/h n'est pas suffisant pour justifier un péage, donc moins de rentrées d'argent. Pas bon. Donc en baissant la vitesse à 80 sur l'autre réseau, on favorise la circulation sur les autoroutes puisque la différence sera de 50 km/h donc intéressante. Donc, plus de rentrée d'argent. Là c'est tout bon. Par ailleurs le tarif péage va augmenter au 01/02/2017. En résumé, plus de véhicules sur le réseau autoroutier et plus cher. ça c'est bon coco pour les dividendes. Sous couvert de notre sécurité, on nous pompe toujours plus sans se soucier de celle-ci.

  • Pascal dit:

    Le 10/01/2018 à 14h38

    Pour répondre à Louis, pourquoi limiter à 80km/h ? pourquoi pas 70 ou 60 ou encore moins ?.Si l'argument est de faire chuter, les accidents, il n'y a pas de limite à la baisse. Et pourquoi le gouvernement ne publie-t-il pas les résultats de l'expérimentation déjà en cours depuis plusieurs mois sur quelques départements ? Partant du soi-disant constat que 10km/h en moins fait chuter le nombre d'accidents mortels de 25%, on devrait rouler à 50 et là le problème est résolu. Et quid du nombre de décès par l'alcool, 25.000 morts par an ? Interdisons l'alcool ! Eh oui Louis la vie est dangereuse, le mieux est de rester chez soi, attention cependant aux accidents domestiques, 18.500 morts/an, soit 4 fois plus que la route. Ne trouvez -vous pas bizarre cette obsession d'accidents de la route ?

  • Christophe Martoli - Ouistreham dit:

    Le 10/01/2018 à 16h38

    En voiture comme partout, chacun cherche le compromis entre sécurité et efficacité. Parce que l'Etat ne veut plus mettre des policiers sur les routes pour réprimer les comportements dangereux, il impose à tous de rouler moins vite : exemple typique de nivellement par le bas.

  • Yves dit:

    Le 10/01/2018 à 17h35

    C'est vrai que faire rouler tout le monde à 80, routiers, voitures, à la queue leu leu, c'est sécurisant !!! Les jeunes permis que l'on a obligé à rouler à 80 depuis quelques années, on va les faire rouler à 70 ? Au point ou on en est du ridicule !! Allons-y gaiement. Après tout, on nous explique dans la Presse De La Manche, expérience vécue à l'appui le trajet Tourlaville/Barfleur à 80 et le retour à 90 font moins de 4 mns de différence. Je suis impatient de voir l'expérience à 70 !! Chiche ? Je crois aussi que c'est pour nous habituer à la conduite de voitures sans permis !!! J'en suivais une hier à 60 !!! Entre nous, la mortalité qui augmente est dû pour une bonne part au comportement des piétons (voir les chiffres de 2016/2017) qui se croient "prioritaires" dès qu'ils approchent d'un passage "protégé" ("jeunes" avec les écouteurs sur les oreilles et "vieux" avec des oeillères) .Et même si on arrivait à faire baisser la mortalité, 2000 morts ? ce serait encore trop et il y aura encore d'autres mesures. Occupons-nous plutôt des maladies nosocomiales dans les hôpitaux, des suicides dûs au mal-être des gens et qui dépassent largement les accidentés de la route. Et pendant qu'on y est dans les mesures pour sauver des vies sur la route, les motards dont je fais partie, réclament depuis des années que l'on double les glissières de "sécurité" au moins dans les virages ; mais ça coûte de l'argent, et on préfère parler d'installation de radars dans ces virages. Et on veut nous faire croire que les radars sont là pour notre sécurité et pas pour l'argent !!! Allez, Noël est passé mais on peut toujours le croire; ceci dit tous les ans, on nous annonce les rentrées fiscales des radars et quand ça baisse, ça ne va pas!!!

  • Franck dit:

    Le 11/01/2018 à 16h12

    Pour Louis : je parcours 80 000 km/an en voiture. De ce fait j'ai la chance d'avoir une entreprise qui me finance des stages de conduite. Pour pallier aux dangers de la route et faire de la VRAI sécurité routière plutôt que de la répression, pourquoi ne pas envisager des stages conjointement avec les assurances ? Cela tous les 5 ans par exemple ? Les points que je perds sont dûs, quelle horreur, à des excès de 3 à 5 km/h !!!! Non, on subit juste du racket institutionalisé...Dernière remarque, la vitesse est un facteur aggravant en cas d'accident et nullement la première cause d'un accident. Les premières causes sont essentiellement l'inattention, l'alcool, les distractions ...bref la non maitrise de son véhicule. Je passe actuellement le permis moto, combien d'automobilistes ne mettent pas le clignotant par exemple ? Ou ne regarde pas dans leurs rétroviseurs ? Bref... ah oui, lorsque l'on roule à 80 km/h , on gagne 3m de distance en cas de freinage d'urgence... on est sauvé ! ;-)

  • Joakim Bellent - Caen dit:

    Le 11/01/2018 à 16h15

    Que chacun fasse le calcul : 35M de voitures - 5000km par an dont 30% à 80 au lieu de 90km/h : l'écart est de plus de 70 Millions d'heures perdues par an. Qui paiera ? Le petit peuple au lieu des délinquants que l'Etat ne veut plus combattre sérieusement.

  • Louis dit:

    Le 11/01/2018 à 16h49

    Pascal, si la limitation de la vitesse est si importante c'est en effet que ses excès sont responsables d'accidents, et notamment sur le réseau secondaire. Personnellement je trouve que limiter la vitesse à 80km/h sur l'ensemble du réseau à voies non séparées n'est pas pertinent ; je pense que 90 km/h pourraient être maintenus sur les routes "sécurisées" comprenant des voies latérales d'urgence, moins accidentogènes et comportant peu de traversées de villages. Par contre sur beaucoup de routes "de campagne" cette nouvelle limitation à 80km/h trouve tout son sens. Cette application in-distinctive à au moins l'avantage de la cohérence et de ne pas perturber le conducteur qui pourrait être amené à se demander s'il doit rouler à 80 ou 90. Et comme visiblement la crainte principale de beaucoup est d'être 'flachés' au radar, cette nouvelle mesure aura au moins comme vertu de faire baisser la vitesse moyenne et celles des excès. Quant à votre comparaison avec l'alcool - qui fait bien plus de 25 000 morts par an en France - elle n'est pas très pertinente. Les consommateurs d'alcool mettent principalement en danger leur vie, pas celle des autres. Il n'en est malheureusement pas ainsi avec les accidents de la route. Pour ceux qui consomment de l'alcool et utilisent leur véhicule sous cette emprise, des contrôles sont réalisés, peut-être pas assez. En tout cas les sanctions pour conduite sous l'empire alcoolique devraient être plus sévèrement punies, notamment par des contraintes de soins et de sensibilisation.