Migrants : après l'agression d'une adolescente, Ouistreham réclame l'aide de l'État

Migrants : après l'agression d'une adolescente, Ouistreham réclame l'aide de l'État

Pour le maire de Ouistreham, la tension migratoire est "plus que palpable dans sa commune" - Archives

Le
Par : Margaux Rousset

Le maire de Ouistreham (Calvados), Romain Bail, a lancé un appel à l'État, mercredi 13 septembre 2017, "pour qu'il assure ses obligations en matière de sécurité, notamment après l'agression d'une mineure par un migrant lundi soir."

Pour le maire de Ouistreham (Calvados), Romain Bail, c'est l'incident de trop. Lundi 11 septembre 2017, une jeune fille de sa commune âgée de 11 ans aurait été agressée alors qu'elle rentrait de l'école. L'élu évoque une "tentative d'atteinte sexuelle". "L'auteur a été interpellé quelques instants plus tard, a expliqué Romain Bail qui a tenu une conférence de presse, mercredi 13 septembre pour l'occasion. C'est un jeune migrant de 15-16 ans qui était alcoolisé et qui a avoué son geste."

Après sa garde à vue, l'agresseur présumé a été pris en charge par l'aide sociale à l'enfance, puis relâché. Il est aujourd'hui de nouveau à Ouistreham selon le maire.

La mairie réclame des mesures de l'État

Au-delà de ce fait, Romain Bail a tenu à lancer un appel à l'État pour que des mesures soient prises rapidement afin de répondre "à la tension migratoire actuelle". Il réclame un renfort des effectifs de gendarmerie, une facilitation des procédures pour leur permettre d'effectuer des contrôles notamment pour éviter la constitution de squat et enfin que la justice soit plus efficace. "Nous avons en permanence sur la commune une cinquantaine de migrants et nous nous sentons abandonnés en matière de sécurité, même si bien évidemment nous reconnaissons le drame humain derrière ces situations".

Le maire dit "craindre que le sujet ne s'envenime". Suite à ces déclarations, la préfecture du Calvados a tenu à préciser que "les propos tenus par le maire de Ouistreham ne correspondent absolument pas à la réalité de l'action de l'État sur ce terrain." Elle assure que "les militaires, gendarmes et fonctionnaires de la douane sont engagés, de jour comme de nuit, pour préserver l'ordre public et la sécurité, tant dans l'intérêt de la population de Ouistreham que pour les migrants eux-mêmes, qui risquent leur vie en tentant de passer clandestinement au Royaume-Uni."


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques