En ce moment : The Door - Teddy SWIMS Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Le bridge, une histoire de famille chez les Combescure

Dans la famille Combescure, on a le bridge dans le sang. Père, fils et fille. Trois stars, membres des équipes de France qui affronteront les plus grands joueurs de la planète au championnat du monde, du 12 au 26 août à Lyon.

Le bridge, une histoire de famille chez les Combescure
François Combescure, sa fille Sarah et son fils Baptiste à Villeurbanne, près de Lyon, en France, le 3 août 2017 - ROMAIN LAFABREGUE [AFP]

Leur objectif ? La victoire, bien sûr. Papa est déjà champion d'Europe en titre. Baptiste, 20 ans, vice-champion d'Europe Junior 2017, médaille de bronze aux championnats du monde 2012 et 2014, plusieurs fois champion de France. Sarah, sa jumelle, championne d'Europe Junior féminine 2015 et championne de France 2016.

Dans leur maison aux portes de Lyon, tous se préparent comme des sportifs au prochain défi du 43e Mondial.

Pour un joueur de haut niveau, "rigueur, logique, grandes capacités de concentration et d'endurance sont indispensables. Il faut aussi savoir gérer le stress, avoir une bonne condition physique et un mental d'athlète", explique à l'AFP le père, François Combescure.

"Ca se joue à deux, on doit également gérer la tension interne dans la paire. Et être +bagarreur+. Un match c'est aussi une guerre des nerfs".

Pendant le championnat du monde, ni alcool, ni tabac. Interdit par le règlement. Il y a aussi des contrôles antidopage aléatoires.

"Un esprit sain, dans un corps sain", résume doctement Baptiste, en master 1 de gestion du patrimoine à Paris-Dauphine, qui avoue "sentir monter l'adrénaline".

"J'ai attrapé le virus très tôt, Sarah, plus tard", ajoute le jeune homme qui jouera à Lyon dans l'équipe Juniors (moins de 26 ans). "Le bridge, on a été plongés dedans tout petits, comme Obélix dans la potion magique", sourit-il.

"Il y a plusieurs paires de jumeaux en lice et pas mal de frères et soeurs, trois Hongroises par exemple", s'amuse Sarah. "Je suis dans l'équipe de France +Girls+. Il y a aussi les Dames. C'est un peu bizarre, mais si ces équipes n'existaient pas, les femmes ne pourraient pas jouer dans certains pays", explique l'étudiante en master 1 d'expertise comptable à l'Université catholique de Lyon.

Le bridge aux JO ?

"On devient vite accro au bridge. Plus on gagne, plus on veut progresser", reconnaît François, qui jouera en équipe de France Open. "L'important, c'est de gagner. Pour son pays et pour soi. Encore plus quand on joue à domicile", renchérit son fils.

Formation d'ingénieur et DEA de physique en poche, François Combescure, "tombé dans le bridge" pendant ses études, a mené de concert sa carrière professionnelle et les compétitions de bridge, avant de se consacrer à sa passion. Depuis dix ans, il enseigne cette discipline, l'arbitre parfois et coache des équipes.

Pour les jumeaux et leur père, peu de temps morts... "On joue presque tous les week-ends en compétition, parfois loin. Pas question de garder des révisions pour le dimanche !", s'exclame Sarah.

Pas trop dur, à 20 ans, de tout mener de front ? "On s'organise: études, sorties, vie sociale et bridge, on gère", assure Baptiste qui pratique aussi le golf et le tennis. Devenir professionnel ? "Je vais déjà finir mes études. J'aimerais avoir le choix. Allier les deux, c'est pas mal".

Quant à l'épouse de François, Emma, c'est aussi une pro du bridge, arbitre et enseignante. Elle arbitrera d'ailleurs les Internationaux de France qui se déroulent parallèlement au Mondial.

Anne, la mère des jumeaux, était une autre bridgeuse de choc. "Au début, je jouais avec maman, maintenant qu'elle nous a passé le flambeau, elle se consacre à son métier de kinésithérapeute", explique Sarah.

Si la moyenne d'âge des 100.000 licenciés français "est de 70 ans, ce sont des jeunes qui s'affrontent en compétition. Je suis l'un des plus vieux", sourit le quinquagénaire.

Les jumeaux l'assurent: "l'image du bridge avec petits fours et tasses de thé, c'est fini".

Ce sport de l'esprit, déjà reconnu comme tel par le CIO, frappe même à la porte des Jeux Olympiques. Avec "un argument de poids", souligne François: "on y joue dans le monde entier".

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
à louer maison jumelée à Darnetal...
à louer maison jumelée à Darnetal... Darnétal (76160) 545€ Découvrir
à vendre pour investisseur maison jumelée...
à vendre pour investisseur maison jumelée... Darnétal (76160) 115 000€ Découvrir
La Bresse, dans les Vosges...
La Bresse, dans les Vosges... La Bresse (88250) 0€ Découvrir
Automobile
Toile de tente en coton
Toile de tente en coton Rouen (76000) 350€ Découvrir
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Le bridge, une histoire de famille chez les Combescure