Offices de tourisme du Calvados : les vacanciers et leurs demandes farfelues !

Offices de tourisme du Calvados : les vacanciers et leurs demandes farfelues !

Les offices de tourisme renseignent des milliers de visiteurs. Leur connaissance de la région est parfois... aléatoire ! © Boutry

Le

Beaucoup de touristes viennent chaque année dans le Calvados découvrir le patrimoine de Normandie, mais avec une connaissance de la région parfois... aléatoire ! Cela donne lieu à quelques "perles" entendues dans les offices de tourisme du département.

Dans le Calvados, comme dans tous les départements de Normandie, les vacanciers sont parfois très ... dépaysés. Cela donne lieu à quelques moments de confusion dans les offices du tourisme. 

Les citadins perdus loin de la capitale

    • À Port-en-Bessin, près de Bayeux, le concept marée semble un peu flou pour certains: "Bonjour Madame, c'est très étrange! Hier la mer était là, au pied de la tour Vauban… et là j'y retourne, elle n'est plus là!" 
    • Un Parisien téléphone à l'Office de tourisme de Caen et demande: "Y a-t-il une gare dans votre village?"
    • Une autre Parisienne partage son étonnement de voir "la mer si proche d'un centre-ville!"

Les repères historiques et géographiques ne sont pas clairs pour tout le monde ...

    • La tapisserie de Bayeux intrigue et en résulte quelques imprécisions. Les offices du tourisme de Bayeux et de Longues-sur-mer ont donc pu entendre: "La fresque là, elle est dans l'hôpital, c'est ça?" et "Où peut-on voir les tissus de Bayeux?"
    • La Seconde guerre mondiale ne doit pas sembler si loin pour certains puisqu'un touriste a demandé à l'office du tourisme de Bayeux: "Le parachutiste accroché à l'église de Sainte-Mère, c'est toujours le vrai?"

Des touristes à ne pas contrarier

    • Un visiteur se présente à l'Office de tourisme de Caen: "Bonjour, je voudrais réserver une visite de Caen." La personne à l'accueil demande si c'est en individuel ou en groupe et le visiteur répond "en groupe". "Combien de personnes?" demande-t-elle alors. Réponse du touriste: "Une personne". "Donc vous êtes en visite individuelle," conclut l'agent de l'office. "Non Monsieur! Je suis aussi importante qu'un groupe moi Monsieur!"
    • À l'office du tourisme d'Arromanches, après avoir appris que les promenades au bord des falaises étaient interdites, un touriste confiant ne renonce pas complètement et envisage de les escalader: "Mais vous savez mademoiselle, j'ai escaladé le Mont-Blanc moi!"


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques