En ce moment : MIDDLE OF THE NIGHT - ELLEY DUHE Ecouter la radio

Saint-Lô. Présidentielle : le meilleur du débat entre Eric Halphen et Nicolas Bay [REPLAY VIDEO] 

L'ancien juge anti-corruption Eric Halphen, aujourd'hui rallié à Emmanuel Macron et probable candidat aux législatives dans le Calvados, et le n°3 du Front National Nicolas Bay ont participé ce mardi 2 mai 2017 au débat organisé par Tendance Ouest avant le second tour de l'élection présidentielle. Extraits choisis.

Saint-Lô. Présidentielle : le meilleur du débat entre Eric Halphen et Nicolas Bay [REPLAY VIDEO] 
Nicolas Bay (à gauche) et Eric Halphen, ont répondu ce mardi 2 mai 2017 à nos questions. - Tendance Ouest

Tendance Ouest a organisé ce mardi 2 mai 2017 un débat avant le second tour de l'élection présidentielle entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. L'ancien juge anti-corruption Eric Halphen, probable candidat aux législatives dans le Calvados, a représenté Emmanuel Macron. Nicolas Bay, conseiller régional et n°3 du Front National, s'exprimait au nom du Front National. 

    • Sur l'Europe

Nicolas Bay : "La position de Marine Le Pen n'a pas changé. Elle veut que la France retrouve sa liberté. Nous voulons retrouver une monnaie qui soit un outil au service de l'économie. Aujourd'hui, l'euro sert les intérêts de l'Allemagne. Il faut soumettre à référendum cette question [de la sortie de l'euro]. On peut avoir une monnaie nationale mais on aurait, comme l'écu par le passé, une monnaie d'échange international."

Eric Halphen : "L'Europe, c'est notre seule chance. Sans l'Europe, nous n'aurions plus aucun débouché. Si on se replie sur nous, à qui les pêcheurs, les agriculteurs vendront-ils leurs poissons et leurs produits ? Oui, il faut rendre l'Europe plus efficace, plus démocratique, plus simple. Il y a beaucoup trop d'intervenants, de règles. Mais l'Europe est une chance. Quand nous sommes unis, nous sommes plus forts."

    • Sur l'emploi

Eric Halphen : "Cela commence dès l'école. Quand les enfants sont mis sur de mauvais rails ou pas aidés par leurs familles, cela peut mener à des chômeurs plus tard. L'école dans les milieux les plus défavorisés, c'est important. Emmanuel Macron propose qu'il n'y ait pas plus de 12 élèves dans les petites classes dans les zones prioritaires."

Nicolas Bay : "La France combine aujourd'hui tous les défauts de l'ultralibéralisme et du socialisme. L'État doit assumer son rôle de protecteur économie française en mettant en avant le patriotisme économique, en mettant en oeuvre des quotas, des droits de douane, des contingentements pour éviter la concurrence déloyale. Et puis il faudra réorienter la baisse des charges vers TPE et PME, qui constituent la majorité de nos entreprises."

    • Sur la sécurité

Nicolas Bay : "Il faut rétablir la sécurité du pays. Il faut rétablir des contrôles aux frontières pour contrôler qui entre sur le territoire national. Cela nécessite de rétablir des postes-frontières et l'embauche de 6 000 douaniers. Il y a une urgence à redonner des moyens humains, matériels, moraux à nos forces de sécurité."

Eric Halphen : "Nous voulons plus de sécurité mais ce n'est pas uniquement en mettant un douanier à la sortie de la gare que ça va changer quoi que ce soit. Il faut lutter efficacement contre le terrorisme mais ça ne se passe pas uniquement aux frontières. Le premier angle, c'est le renseignement. C'est primordial. Emmanuel Macron propose d'instaurer une task force qui dépendra directement du Président et qui, 24h/24, analysera, déchiffrera, déterminera les risques potentiels de façon à pouvoir agir immédiatement. C'est au niveau européen qu'on peut avoir les éléments pour évaluer les risques potentiels."

Nicolas Bay : "Ceux qui ont frappé la France depuis 2015 sont tous immigrés ou issus de l'immigration. Il faut tarir à la source le problème, en finir avec l'immigration légale et clandestine."

Eric Halphen : "Dans les terroristes, vous avez des gens d'origine nord-africaine et d'autres non, des musulmans et des non musulmans, des hommes et des femmes. Avant de dire que tout est lié à l'immigration, il faut savoir de quoi on parle. Il faut comprendre, essayer d'identifier, il faut remettre dans la société des gens qui ont le sentiment d'être laissés de côté."

Nicolas Bay : "Les fichés S sont ceux qui, prioritairement, mettent en danger la France. Les fichés S étrangers, il faut les expulser. Les binationaux, les déchoir de la nationalité française et les expulser. Et les Français, on peut les inculper pour intelligence avec l'ennemi."

Eric Halphen : "Si on dit que l'ennemi c'est uniquement l'étranger, c'est totalement erroné."

    • Sur le renouvellement et le redécoupage territorial

Eric Halphen : "Il faut en finir avec le bipartisme politique qui paralyse la France depuis des années. L'action politique doit être ouverte aux gens de la société civile qui connaissent les problèmes et veulent faire profiter de leur expérience. Il faut un mix entre des gens rodés dans l'action politique et d'autres qui ont oeuvré ailleurs, qui se sont frottés au quotidien et à la fiche de paie et qui ont une vision différente que ceux qui sont dans les états-majors politiques depuis leurs 18 ans. Il faut également moraliser la vie politique, par exemple en exigeant un casier judiciaire vierge pour tous les candidats : les gens auront à nouveau confiance en leurs élus."

Nicolas Bay : "Il y a aujourd'hui un mille-feuilles territorial, plus personne ne comprend rien à qui fait quoi. Nous voulons prioritairement restaurer dans leurs compétences fondamentales la commune, le département et ensuite la Nation. " Le Conseil régional serait supprimé et la Région serait une instance de coordination entre les départements. Il ne faut pas des assemblées délibératives et des élus rémunérés à tous les étages."

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
2 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
Sophie 05/05/2017 - 15h09
Signaler ce commentaire

Si Monsieur en mettant des douaniers aux frontières comme il y en avait dans le temps on pourrait contrôler les gens qui veulent rentrer sur le territoire français sans papiers français un exemple les marocains va l'Afrique du Nord algérien Tunisien prenne un avion jusqu'à Amsterdam et de Amsterdam on les laisse passer ils prennent des bus qui les amène jusqu'à Paris moralité si il y avait des douaniers aux douanes il y aurait certainement moins des migrants en situation irrégulière sur le territoire français

Les commentaires sur Tendance Ouest
Sophie 05/05/2017 - 15h19
Signaler ce commentaire

Quand nous étions en franc une heure de parcmètre sur Paris où j'habite été de 5 francs maintenant l'heure est à quatre euros donc 26 francs un autre exemple le jeu de grattage le millionnaire il était à 10 Fr. maintenant il est à 10 euros donc 65 Fr. Et tout est comme ça avant j'arrivais à partir un mois complet en vacances après c'était trois semaines après 15 jours maintenant une semaine la vie a tellement augmenté qu'on ne s'en sort pas en France sur la capitale et je tiens à dire que j'ai un bon salaire donc je me demande comment font les gens qui ont moins que le SMIC ........depuis que nous sommes passés à l'euro ...... L'Euro nous a tué.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Lô. Présidentielle : le meilleur du débat entre Eric Halphen et Nicolas Bay [REPLAY VIDEO]