Harcèlement sexuel : Denis Baupin porte plainte pour dénonciations calomnieuses contre Isabelle Attard

Harcèlement sexuel : Denis Baupin porte plainte pour dénonciations calomnieuses contre Isabelle Attard

Sandrine Rousseau, Isabelle Attard, Annie Lahmer, et Elen Debost, lors d'une conférence de presse à Paris le 7 mars 2017 © Thomas Samson AFP

Le

L'affaire Baupin n'est pas terminée. Alors que la justice a classé sans suite la plainte déposée par plusieurs élus, dont Isabelle Attard, députée du Calvados, Denis Baupin annonce lui porter plainte pour dénonciations calomnieuses.

L'affaire aurait pu en rester là. Il n'en sera rien. Lundi 6 mars 2017, le parquet de Paris avait classé sans suite la plainte de quatre élues contre le député Denis Baupin. Ces femmes, dont Isabelle Attard, députée du Calvados, l'accusaient notamment de harcèlement sexuel. Des faits prescrits selon la justice.

Rebondissement, mardi 7 mars 2017 : Denis Baupin a déclaré à nos confrères du JDD.fr qu'il allait lui-même porter plainte contre les quatre députées, pour dénonciation calomnieuse. Sur Twitter, le député valorise même l'information :

Une décision qui intervient alors même que les élues concernées par l'affaire, Annie Lahmer, Elen Debost, Sandrine Rousseau et donc Isabelle Attard, tenait un point presse à Paris. "S'il y a des victimes dont les faits ne sont pas prescrits, qu'elles parlent", a appelé Sandrine Rousseau. "Nous sommes quatorze à avoir témoigné et cela ne représente probablement que 10% des victimes. Peut-être que la manière dont la justice a reconnu les faits encouragera d'autres femmes à parler", a renchéri Elen Debost.

Elles interpellent les candidats à la présidentielle

"La justice nous a donné raison car elle a reconnu la solidité de nos témoignages, mais nous nous penchons sur l'après", a déclaré pour sa part Isabelle Attard, avant d'appeler à "exiger que l'égalité entre les femmes et les hommes soit un objectif" dans les programmes des candidats à l'élection présidentielle.

Les quatre responsables politiques ont annoncé le lancement du site internet vousaurezmonvotesi.org à partir du 22 mars, une plateforme de propositions visant à "interpeller les candidats à l'élection présidentielle sur les inégalités et les violences faites aux femmes".


Réactions

Murielle Schmitt

07 mars 2017 , 19:41
Je suis écoeurée. .. Les femmes devraient ttes se soutenir et monter au créneau. ..on devrait ttes menacer les présidentiables de ne pas voter si les choses ne changent pas rapidos. ..on devrait également demander ttes ensemble à faire sauter cette sale loi qui arrange tjrs les mêmes qui a été votée en catimini...je les plains ts ces pauvres types...
Signaler un contenu illicite
Réagir

1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques