Denier de l'Eglise, cap vers le numérique dans le Calvados

Denier de l'Eglise, cap vers le numérique dans le Calvados

Monseigneur Boulanger et Frédéric Rebaudo, économe du diocèse, jeudi 16 février 2017.

Le
Par : Marc Eynaud

Monseigneur Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux, accompagné de Frédéric Rebaudeau, économe du diocèse, a présenté jeudi 16 février 2017 à la maison diocésaine de Caen (Calvados), les grandes lignes de la campagne du Denier de l'Église, principale source de revenu de la première religion de France.

"Nous ne sommes pas des fonctionnaires de l'Etat, nous n'accomplissons pas de prestations". C'est avec un brin d'humour que l'évêque de Bayeux-Lisieux, Monseigneur Boulanger, a inauguré le lancement de l'exercice 2017 du Denier de l'Église.

Destinée avant tout à rétribuer clergé et salariés du diocèse, le Denier de l'Église est constitué par le don des fidèles. "Nous n'avons pas le droit de tarifer nos prestations", précise à nouveau le prélat normand. Pour le diocèse, le montant avoisine les 2 millions d'euros sur les 12 millions du budget diocésain annuel.

Le numérique au secours de la baisse?

Une récolte de fonds qui a tendance à baisser, note avec une certaine inquiétude Frédéric Rebaudo, économe du diocèse. Ils étaient 11 221 donateurs en 2013, ils n'ont été que 11 008 en 2016. Une baisse qui s'explique notamment par le vieillissement des fidèles malgré un certain regain chez les jeunes. "Nous essayons de rameuter les baby-boomeurs, explique Frédéric Rebaudo. Pour cela nous procédons par mailing mais pas seulement. Le diocèse concentre ses efforts sur la promotion du don en ligne et du prélèvement automatique (+ 58 % entre 2013 et 2016)." Mais le diocèse voit plus loin...

Bientôt une application!

L'économe a reçu, dans la matinée du jeudi 16 février 2017, de jeunes entrepreneurs parisiens qui sont sur le point de proposer aux diocèses une application baptisée "La Quête". Concrètement, il est possible qu'un jour les paniers et la monnaie soient remplacés, au moins partiellement, par une application dédiée à cet effet, une application déjà en test dans plusieurs paroisses de l'Hexagone. "Rien n'est encore fait", tempère l'économe.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques