En ce moment : Je pense vous - LINH Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Rouen. Rescapée du salafisme, la Normande Henda Ayari se bat contre l'extrémisme

Après des années passées sous un niqab et l'emprise d'un mari salafiste et violent, Henda Ayari a fait de la lutte contre l'extrémisme et la radicalisation, mais aussi la défense des droits des femmes, son nouveau combat. Témoignage.

Rouen. Rescapée du salafisme, la Normande Henda Ayari se bat contre l'extrémisme
Depuis qu'elle a retiré son voile, Henda Ayari, ancienne salafiste, a écrit un livre et milite aujourd'hui contre la radicalisation et pour le droit des femmes. - Claude Gassian - Flammarion

Aujourd'hui, Henda Ayari avance à visage découvert, sourire aux lèvres. Pourtant, elle a vécu pendant des années sous l'emprise d'un mari violent, coupée du reste du monde et contrainte de porter le niqab, comme l'exige le rite salafiste auquel elle s'était convertie.

"Un véritable lavage de cerveau"

Après la mort d'une proche, "je me sentais abandonnée, j'étais en recherche de spiritualité", raconte la jeune femme originaire de Canteleu (Seine-Maritime). Alors qu'elle vient de rejoindre la fac de droit de Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), après un parcours scolaire où elle doit lutter contre les discriminations, elle fait la rencontre de jeunes femmes voilées converties. "Elles avaient l'air heureuses", se souvient-elle.

Par leur intermédiaire, elle entre dans un cercle salafiste où elle subit, "en une nuit, un véritable lavage de cerveau. Ces gens sont très organisés, quand une femme entre dans le cercle, ils mettent très rapidement un homme sur son chemin." C'est ainsi qu'elle se retrouve mariée à 21 ans. Puis mère.

"Je n'avais plus aucune confiance dans la société"

Une union synonyme d'années de dépression et de violences. "Il m'a dit que j'étais prisonnière, que je ne pouvais pas laisser mes enfants sans père", explique-t-elle. Quand elle décide de partir, son mari la répudie. Elle se battra pendant deux ans pour revoir ses enfants. Un combat qu'elle mène seule, sans ressource. "J'étais une handicapée sociale, je n'avais aucune confiance en moi ou dans la société".

Ce parcours du combattant, elle le raconte dans son livre, J'ai choisi d'être libre. Un besoin de témoigner qui lui vient le 13 novembre 2015, quand elle découvre horrifiée les images des attentats de Paris. "J'ai pensé à mon ex-mari, se rappelle-t-elle. Il répétait que le djihad contre les mécréants était une bonne chose, il devait être content. J'ai eu besoin de montrer que je n'étais plus comme ça".

Lutter contre la radicalisation

Dix jours plus tard, elle poste deux photos sur Facebook: l'une de l'époque où elle portait le voile, une autre d'elle le visage libre, accompagnées de cette phrase: "Il y a 20 ans, je n'étais que l'ombre de moi-même". Son poste fait le tour du web et des messages de femmes vivant ou ayant vécu la même situation lui parviennent. Elle décide alors d'écrire son histoire "pour leur donner un message d'espoir, leur montrer que l'on peut s'en sortir".

Aujourd'hui, elle se bat pour son association Libératrices. "Le but est de fournir aux femmes seules ce dont elles ont besoin: un toit où elles seront en sécurité, les conseils d'un avocat… Surtout, je veux travailler sur la radicalisation, pour aider les jeunes qui veulent partir en Syrie à comprendre ce qu'est le salafisme, leur apporter de vraies réponses aux questions sur l'islam".

Ses premières victoires, Henda les tient déjà. "Je reçois toujours beaucoup de messages de femmes qui me remercient, évoque-t-elle. L'une d'elle m'a même dit que grâce à mon livre, elle n'était pas partie en Syrie". Un beau message pour celle qui veut croire que "les mots touchent l'humanité des gens et peuvent être plus forts que les armes".

Pratique. Association Libératrices, 72 rue Lessard à Rouen. Tél. 06 18 11 33 83.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
à louer maison jumelée à Darnetal...
à louer maison jumelée à Darnetal... Darnétal (76160) 545€ Découvrir
à vendre pour investisseur maison jumelée...
à vendre pour investisseur maison jumelée... Darnétal (76160) 115 000€ Découvrir
La Bresse, dans les Vosges...
La Bresse, dans les Vosges... La Bresse (88250) 0€ Découvrir
Automobile
Toile de tente en coton
Toile de tente en coton Rouen (76000) 350€ Découvrir
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Bonnes affaires
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
Colonne de salle de bain
Colonne de salle de bain Rouen (76000) 120€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du mercredi 19 juin
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Rouen. Rescapée du salafisme, la Normande Henda Ayari se bat contre l'extrémisme