En ce moment : HEY SOUL SISTER - TRAIN Ecouter la radio

SAINT-LO. Manche : le département se porte au secours des agriculteurs en difficulté

La situation économique de nombreux agriculteurs est très tendue. Vendredi 30 septembre 2016, Philippe Bas, président du Conseil départemental de la Manche, a annoncé des mesures pour soutenir la trésorerie des élevages.

SAINT-LO. Manche : le département se porte au secours des agriculteurs en difficulté
Philippe Bas, président du Conseil départemental de la Manche - Jean-Baptiste Bancaud

La politique agricole est l'un des dossiers qui a été abordé le vendredi 30 septembre par l'assemblée départementale de la Manche.

La première place nationale

En matière de cheptel de vaches laitières, le département de la Manche occupe la première place nationale. Il est essentiel de rappeler que le produit agricole de la Manche avoisine 1,1 milliards d'euros. il faut réaliser que cette somme représente le dixième chiffre d'affaires de tous les départements français.

Et pourtant, le tissu agricole de la Manche est plus que jamais fragilisé. Le prix du lait poursuit sa chute. Depuis le début de l'année, de nombreux éleveurs ont décidé de jeter l'éponge. Le prix de la viande bovine est bas. Les moissons ont été très mauvaises en raison des conditions météorologiques, avec des pertes de rendements qui se chiffrent en moyenne à 25% dans la Manche.

Une garantie d'emprunt

Face à ce constat alarmant, le Conseil départemental de la Manche a travaillé sur deux axes. D'une part, il a décidé d'apporter une caution aux emprunts des agriculteurs en difficulté. D'autre part, la mise en place avec les organisations professionnelles d'un nouveau dispositif intitulé "Agri'collectif".

Philippe Bas, président du Conseil départemental de Normandie, est particulièrement préoccupé et attentif à la situation des agriculteurs.

SAINT-LO. Manche : le département se porte au secours des agriculteurs en difficulté

Le dispositif "Agri'collectif"

Le dispositif "Agri'collectif", effectif début octobre 2016, proposera aux agriculteurs en difficulté de faire un autodiagnostic pour déterminer le degré de difficultés économiques rencontrées. L'objectif est de pouvoir réagir et de bénéficier d'un accompagnement rapide et adapté par un conseiller spécialisé.

Situations de détresse en hausse

Les situations de détresse sont en forte hausse dans le monde agricole. Selon la Fédération Nationale Bovine, un tiers des éleveurs bovins pourraient quitter le métier d'ici l'automne prochain.

 

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
SAINT-LO. Manche : le département se porte au secours des agriculteurs en difficulté