En ce moment : GREEN DREAM - STEPHANE Ecouter la radio

Lutte contre le frelon asiatique dans l'Orne

Une information du public s'avère nécessaire pour repérer la présence du frelon asiatique dans l'Orne.

Lutte contre le frelon asiatique dans l'Orne
Plusieurs nids de frelons asiatiques ont déjà été détectés dans l'Orne. D'où cette sensibilisation.

Le Conseil départemental de l’Orne travaille sur ce sujet, en étroite collaboration avec la section apicole du Groupement de Défense Sanitaire du Cheptel Ornais, et la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les  Organismes Nuisibles,  afin de préserver les élevages  apicoles.

Depuis 2001, le SDIS (pompiers) n’intervient plus sur les opérations de destruction des nids de guêpes et frelons. Il renvoie les demandes vers les organismes privés. Cependant, lorsque survient une situation de danger imminent (cour d’école, les personnes à risque…) le SDIS effectue ses interventions gratuitement. En cas de carence des opérateurs ou associations privés, le SDIS peut intervenir et facture (132 €).

Les frelons asiatiques sont de sévères prédateurs pour les abeilles

Ils pillent les ruches et capturent les butineuses. Placés aux entrées des ruches, ils fondent ainsi sur les abeilles chargées de pollen et les tuent. 5 à 10 frelons suffisent à éradiquer une ruche. Il a donc un impact  direct  sur  la  pollinisation et agit directement sur la biodiversité et les  richesses naturelles.

Leurs piqûres ne sont pas plus dangereuses que celles des frelons européens autochtones. Cependant, en cas de dérangement de la colonie, les risques de piqûres multiples sont accrus et imposent une grande prudence pour les personnes allergiques.

Comment le distinguer du frelon européen ?

Le frelon asiatique mesure environ 3 cm de long (contre 5 cm pour le frelon européen). Il a la tête noire, un thorax brun  noir  velouté  et  un  abdomen  présentant  des segments bruns bordés d’une fine bande orangée. Seul le quatrième segment  de  l’abdomen  est  presque  entièrement jaune orangé.

Le frelon asiatique construit un volumineux nid de papier mâché, composé de plusieurs  galettes  de  cellules, entourées d’une enveloppe composée de larges écailles de papier, striées de beige et de brun. L’orifice de sortie est latéral alors qu’il est basal chez le frelon d’Europe. Lorsqu’il est installé dans un espace bien dégagé,  le nid du frelon asiatique est sphérique et sa taille ne dépasse pas 60 cm de diamètre. Mais il peut devenir ovalaire et atteindre  jusqu’à  1m de haut et 80cm de  diamètre quand il est fixé dans un arbre, comme c’est souvent le cas, à plus de 15 m de hauteur. Il nidifie parfois dans un bâtiment ouvert ou dans un creux de muraille, beaucoup plus  rarement  dans  une  cavité  du sol.  On découvre  les nids le plus souvent en hiver, après la chute des feuilles.

Ce qu’il faut faire

Contacter des professionnels qui pourront éliminer les nids selon les méthodes préconisées par les scientifiques et limiter les impacts sur l’environnement, la biodiversité et la santé humaine. En  cas  de  suspicion  de  présence  du  frelon  asiatique,  il  faut,  si  possible,  prendre  une photographie de l’insecte et/ou du nid et l’envoyer par e-mail au GDSCO et à la FDGDON. Ces derniers seront à même d’apporter un diagnostic et de prendre les bonnes décisions.

Ce qu’il ne faut PAS faire

Secouer ou créer des vibrations sur le support du nid, de nombreux frelons peuvent sortir pour le défendre. S’approcher  des nids à moins de 5m et surtout, chercher à les détruire  soi-même. Réaliser une destruction mécanique des nids à l’aide d’une lance à eau ou d’un fusil. Il est impossible de détruire toute la colonie, ceci fait donc courir des risques pour le voisinage et entraîne la reconstruction immédiate d’autres nids à proximité.

Historique

Originaire du continent asiatique, l’espèce a été introduite en France en 2004 dans la région aquitaine. Elle a très certainement été importée de Chine avec des marchandises (poteries). Depuis, elle s’est répandue rapidement dans  le sud-ouest et continue sa progression  vers le nord du pays.

Les structures à contacter

GDSCO (Groupement de Défense Sanitaire du Cheptel Ornais – section apicole)76 rue du chemin de Maures 61004 ALENCON Tél. 02 33 80 38 38 Contact : gdsco@gdsco.frou philippe.dorleans@gdsco.fr

Plus d’infos sur www.gds61.fr

FDGDON(Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles) 78 rue Chemin de Maures 61000 ALENCON Tél.02 33 26 58 33 Contact : fdgdon.61@orange.fr

SDIS  Rue Philippe Lebon 61000 Alençon Tél : 02 33 81 35 00

Conseil départemental de l’Orne Service de l’espace rural et de l’agriculture Tél.02 33 81 60 58 Contact : Pae.sera@orne.fr

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Lutte contre le frelon asiatique dans l'Orne