En ce moment : IMPALA - ADELE CASTILLON Ecouter la radio

Aucun enseignant ne débutera sa carrière sous 2.000 euros nets mensuels, promet Macron

France-Monde. Emmanuel Macron a promis jeudi que la revalorisation des salaires des enseignants serait "poursuivie" afin qu'aucun d'entre eux ne débute sa carrière "à moins de 2.000 euros nets" par mois.

Aucun enseignant ne débutera sa carrière sous 2.000 euros nets mensuels, promet Macron
Le président français Emmanuel Macron à la Sorbonne à Paris, le 25 août 2022 - MOHAMMED BADRA [POOL/AFP]

Au Grenelle de l'éducation amorcé en 2020, "vous avez (...) commencé une revalorisation générale de la rémunération il y a 2 ans, qui sera poursuivie, en faisant qu'aucun professeur ne débute sa carrière à moins de 2.000 euros nets" par mois et qui "permettra environ 10% d'augmentation de la rémunération par rapport au statu quo", a déclaré le président de la République devant les recteurs et les rectrices réunis à la Sorbonne pour leur rentrée.

A cette revalorisation générale des salaires, "étage inconditionnel", s'ajoutera un "pacte pour les enseignants" qui leur permettra, sur une base volontaire, de "s'engager (...) dans des missions supplémentaires", telles que le suivi individualisé, des tâches d'encadrement ou "des actions qui ont du sens", et qui seront "rémunérées", a précisé le chef de l'Etat.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Aucun enseignant ne débutera sa carrière sous 2.000 euros nets mensuels, promet Macron