En ce moment : BAM BAM (FEAT ED SHEERAN) - CAMILA CABELLO Ecouter la radio

JO-2022: le cadeau de Noël

France-Monde. Le ski alpin français attendait son champion olympique depuis le titre d'Antoine Dénériaz en descente en 2006: c'est donc Clément Nöel qui lui a fait ce cadeau en dominant le slalom des JO-2022 mercredi à Yanqing.

JO-2022: le cadeau de Noël
Le Français Clément Noël reçoit sa médaille d'or après le slalom des Jeux olympiques de Pékin, le 16 février 2022 - Dimitar DILKOFF [AFP]

Avec ce titre, notamment acquis grâce à une superbe seconde manche, le Vosgien de 24 ans rapproche la France de son objectif de 15 médailles, puisqu'elle en compte désormais 13 (4 or, 7 argent et 2 bronze), dont près de la moitié venues du biathlon (6), surtout grâce à Quentin Fillon Maillet (5).

Noël, sixième après la première manche, figurait certes parmi les favoris mais il était difficile de prédire le nom du vainqueur tant la discipline manque de maître cet hiver: les six slaloms disputés en Coupe du monde ont connus six vainqueurs différents!

D'ailleurs, l'Autrichien Johannes Strolz, champion olympique du combiné et son dauphin à Yanqing, et le Norvégien Sebastian Foss-Solevaag, qui complètent le podium olympique, avaient aussi goûté au succès cet hiver.

Journée "magique" pour Clément

"C'est un sentiment assez magique parce que ce sont les JO, une course tous les quatre ans, et c'est dur, dans une discipline comme la nôtre, d'être présent le jour-J. C'est une fierté", s'est réjoui le Français.

Révélé au grand jour par une quatrième place surprise aux JO-2018, Noël inscrit son nom au palmarès olympique masculin de l'épreuve aux côtés de ceux de Jean-Claude Killy (1968) et Jean-Pierre Vidal (2002).

A l'image de ses JO-2022, Alexis Pinturault a en revanche été en difficulté, terminant à une anonyme 16e place à plus de 2 secondes de Noël.

Prétendantes sérieuses à un podium, les biathlètes françaises ont, elles aussi, traversé leur épreuve, le relais, sans jamais lutter avec les meilleures.

Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier-Bouchet, médaillée d'argent de l'individuel en début de JO, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon ont d'entrée accusé du retard en raison d'un tir défaillant.

Les Bleues, finalement sixièmes à 2 minutes 13 secondes de la tête, ont laissé la Suède, la Russie et l'Allemagne monter sur le podium dans cet ordre, tandis que les grandes favorites norvégiennes, emmenées par Marte Olsbu Roiseland, se contentaient de la quatrième place.

A quelques hectomètres de là et alors que le grand froid sévit toujours à Zhangjiakou, avec des températures autour des -20°C, le ski de fond tricolore a cru au miracle en qualifiant ses deux relais pour les finales femmes et hommes du sprint par équipes.

Mais de miracle il n'y eut. Mélissa Gal et Léna Quintin ont terminé dixièmes et dernières de leur course, loin des championnes Allemandes, tandis que Richard Jouve et Hugo Lapalus ont fait illusion avant de finir septièmes, laissant l'or à la Norvège.

Journée de répit pour Valieva

En patinage artistique, la journée devrait enfin permettre à la patineuse russe Kamila Valieva, 15 ans, de souffler un peu et de préparer le programme libre de jeudi, dont elle est l'immense favorite après le programme court qu'elle a dominé mardi.

A moins que de nouvelles révélations concernant son contrôle antidopage positif fin décembre, qui ne l'empêche pourtant pas de participer aux Jeux, ne viennent encore plomber la lourde ambiance qui règne autour de la patinoire et du camp russe depuis une semaine et l'annonce du résultat positif du test effectué le 25 décembre.

Le New York Times a révélé que Valieva avait dans son organisme deux autres substances, en plus du produit détecté, la trimétazidine, pouvant être utilisées pour traiter des problèmes cardiaques.

Selon des documents présentés devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) dimanche, que s'est procuré le quotidien, le laboratoire de Stockholm ayant procédé à l'examen de l'échantillon a également trouvé des traces d'hypoxène et de L-Carnitine, qui eux ne figurent pas sur la liste des substances prohibées.

Journée de médaille en hockey

Lundi, l'adolescente a vu la levée de sa suspension provisoire décidée par l'agence antidopage russe (Rusada) confirmée par le TAS, sans que ce dernier ne se prononce sur le fond de l'affaire.

Les médias russes ont eux rapporté que Valieva aurait bu dans le même verre que son grand-père, qui prend de la trimétazidine pour un souci cardiaque, tandis que sa mère a évoqué des problèmes d'arythmie pour justifier les autres produits.

Sur une autre glace, celle du hockey, sport collectif roi des JO d'hiver, c'est la journée de la première médaille. Finlandaises et Suissesses vont se disputer le bronze dans la petite finale, avant le duel Etats-Unis-Canada pour l'or jeudi.

Le premier des huit podiums du jour est revenu à l'Américain Alexander Hall, vainqueur du ski slopestyle, devant son compatriote Nicholas Goepper et le Suédois Jesper Tjader.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
JO-2022: le cadeau de Noël