En ce moment : MY UNIVERSE (FEAT BTS) - COLDPLAY Ecouter la radio

Normandie. Inquiétudes concernant les inspections des sites industriels classés

Environnement. Plusieurs syndicats ont alerté, lundi 4 octobre, sur la suppression de postes d'inspecteurs des installations classées au sein de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement en Normandie. La préfecture s'explique.

Normandie. Inquiétudes concernant les inspections des sites industriels classés
Une augmentation des effectifs de 50% avait été annoncée par le gouvernement un an après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen.

Des syndicats ont dénoncé, lundi 4 octobre, un projet de suppression, selon eux, d'un cinquième des effectifs du service d'inspection des installations industrielles classées en Normandie. Deux ans après "l'incendie de l'usine Lubrizol et des entrepôts de Normandie Logistique à Rouen (26 septembre 2019)", "nous souhaitons alerter l'opinion publique", écrivent la CGT, FO et l'Unsa dans un communiqué.

22 suppressions selon les syndicats

Selon eux, "il a été annoncé par la Dreal [Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement, ndlr] la suppression de 22 postes dans l'inspection des installations classées normande". Ces suppressions sont prévues pour 2021, a précisé David Romieux secrétaire CGT du CHSCT de la Dreal. Certes "l'augmentation de 50 % du nombre d'inspections" promise par le gouvernement en 2020 d'ici à la fin du quinquennat est "en déploiement", poursuit-il. "50 [postes] d'ici à la fin du quinquennat, répartis sur l'ensemble du territoire national", rappelle la préfecture de la Région Normandie dans un communiqué, mardi 5 octobre.

Selon les syndicats, cette hausse se fait au prix d'une "diminution du temps consacré à chaque inspection". "Le communiqué de presse des représentants du personnel [...] est à ce titre inexact. En effet, les contrôles des installations classées normandes sont bel et bien réalisés", affirme de son côté la préfecture.

La préfecture dément

"Il est demandé à l'inspection des installations classées 'd'adapter son niveau de service', notamment sur les plus gros sites industriels multi-Seveso dont est particulièrement pourvue la Normandie", poursuivent les syndicats. "Ce qui signifie en langage clair, les inspecter de manière moins approfondie et alléger les instructions réglementaires", assurent-ils.

"L'inspection s'est pleinement engagée dans les évolutions des méthodes de travail qui permettent une augmentation de la présence terrain, conformément aux orientations nationales", répond la préfecture de la Région Normandie, qui rappelle que "la Dreal Normandie est passée, en nombre d'inspecteurs risques technologiques, de 82 ETP au 31 décembre 2020 à 90,4 ETP au 1er septembre 2021".

"La Dreal Normandie continue à recruter des inspecteurs des installations classées à mesure des mobilités, ainsi cinq postes seront publiés prochainement", poursuit la préfecture. Les syndicats dénoncent plus généralement le projet de suppression de 85 postes sur un effectif total de 508 à la Dreal de Normandie en 2021, "une situation représentative du décalage entre le discours et les actes du ministère de la Transition écologique", sur le changement climatique notamment, estiment-ils.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Normandie. Inquiétudes concernant les inspections des sites industriels classés