En ce moment : Texas Hold'em - Beyonce Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Cherbourg-en-Cotentin. Baccalauréat : réactions mitigées à l'issue du grand oral

Lycée, lycéen. Les élèves de terminale passent l'épreuve du grand oral jusqu'au vendredi 2 juillet. Témoignages de trois élèves à la sortie du lycée Victor-Grignard, à Cherbourg. 

Cherbourg-en-Cotentin. Baccalauréat : réactions mitigées à l'issue du grand oral
Vincent Siouville, élève de terminale, a passé mardi 22 juin le grand oral au lycée Victor-Grignard à Cherbourg. Il a dû répondre à la question : "Le SMIC est-il créateur de chômage ?".

Jusqu'au vendredi 2 juillet, les élèves de terminale passent une toute nouvelle épreuve du bac : le grand oral. Chacun devait préparer en amont deux questions en lien avec ses spécialités, puis, le jour J s'exprimer pendant vingt minutes devant un jury qui en choisit une. "Quels outils mathématiques permettent de modéliser une épidémie ? " était la question à laquelle devait répondre Christelle Lecarpentier, élève au lycée Victor-Grignard, à Cherbourg. "Je préférais le sujet de SVT car les mathématiques, c'est assez compliqué à expliquer, et donc je n'ai pas trop réussi", estime-t-elle. Pour autant, la lycéenne est contente d'avoir pu passer au moins une épreuve orale, alors que celles du bac de son année de première ont été annulées à cause de la pandémie.

"Le SMIC est-il créateur de chômage ?" était la question à laquelle Vincent Siouville devait répondre. "La professeure m'a dit que j'avais un plan un peu confus, mais j'ai plutôt bien restitué mes connaissances", relate celui qui va suivre une Licence d'histoire à Caen, pour s'orienter ensuite vers un travail d'archives ou de journaliste.

Quant à Mathis Le Lièvre, rencontré aussi à la sortie de son épreuve du grand oral, c'est un soulagement, il est tombé sur une question qu'il affectionne particulièrement. "Comment les aménagements du baron Haussmann ont-ils influencé l'urbanisme parisien d'aujourd'hui ?"

La période de préparation de l'épreuve a néanmoins été jugée un peu "courte" par les lycéens.

Néanmoins : "Pour moi, [cette épreuve] a l'intérêt d'être plus à l'aise à l'oral, de savoir parler devant un public et de s'interroger aussi sur une problématique qu'on apporte nous-mêmes", explique Mathis.  

Christelle, Vincent et Mathis

Résultats du baccalauréat le mardi 6 juillet.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Urgent vend maison
Urgent vend maison Ernes (14270) 241 000€ Découvrir
Charmant et spacieux studio
Charmant et spacieux studio Vence (06140) 770€ Découvrir
Beaulieu
Beaulieu Caen (14000) 0€ Découvrir
MAISON BREHAL
MAISON BREHAL Bréhal (50290) 400€ Découvrir
Automobile
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch
Peugeot Partner Totem Clim 1,6l HDI 16V 75 ch Val-d'Arry (14210) 4 500€ Découvrir
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Bonnes affaires
Quad Kerox pour enfant
Quad Kerox pour enfant Quiberville (76860) 380€ Découvrir
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL
A SAISIR CONGELATEUR 311 L WIRLPOOL Bruc-sur-Aff (35550) 200€ Découvrir
Perdu pendendif
Perdu pendendif Petit-Couronne (76650) 0€ Découvrir
Vends machine à coudre ancienne à pédale
Vends machine à coudre ancienne à pédale Bonsecours (76240) 50€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Jeux : Gagnez votre enceinte JBL PartyBox Encore
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Cherbourg-en-Cotentin. Baccalauréat : réactions mitigées à l'issue du grand oral