En ce moment : THERE'S NOTHING HOLDIN' ME BACK - SHAWN MENDES Ecouter la radio

Covid-19. L'ARS déploie des tests sérologiques dans tous les centres de vaccination

Santé. À compter de ce lundi 21 juin, des tests sérologiques (TROD) sont déployés dans tous les centres de vaccination de la région, afin de déterminer, avant l'injection du vaccin, si une personne a déjà été infectée par la Covid-19.

Covid-19. L'ARS déploie des tests sérologiques dans tous les centres de vaccination
Le centre de vaccination de Barentin, en Seine-Maritime, est le premier cette semaine à tester la mise en place de ces tests sérologiques.

"Ce test sérologique permettra d'obtenir un résultat rapide en une quinzaine de minutes", explique Benoît Cotrelle, médecin et responsable du pôle Veille et sécurité sanitaire à l'Agence régionale de santé de Normandie. Dès ce lundi 21 juin, tous les centres de vaccination normands seront dotés de tests sérologiques, dits TROD (Test rapide d'orientation diagnostic). Ils seront effectués systématiquement avant chaque première injection de vaccin pour déterminer si le patient a déjà été infecté par le virus sans le savoir. "20 % des personnes en France ont été touchées par la Covid-19. Deux tiers d'entre eux le savent. Le tiers restant l'a peut-être eu mais sans avoir de réels symptômes", poursuit le spécialiste du milieu médical. Si un patient a déjà eu la maladie, alors il ne sera pas nécessaire qu'il bénéficie de deux doses. "Le vaccin est là pour renforcer cette protection, si une personne a déjà eu la Covid, une seule dose est utile. On le fera à distance de la maladie pour une meilleure protection", continue Benoît Cotrelle. Pour l'heure, 872 000 personnes ont été vaccinées dans la région.

Une situation épidémique "en décrue"

"Le taux d'incidence actuel est de 38,4 cas pour 100 000 habitants", expose Thomas Deroche, directeur de l'ARS. La situation épidémique de la région est en baisse, le taux d'incidence de chaque département diminue. Il est de 30,3 dans le Calvados, de 36,5 dans la Manche, de 39,4 dans l'Orne, de 40,6 dans l'Eure et de 43,3 en Seine-Maritime. Des chiffres en baisse en raison d'une importante vaccination des Normands. "Près de 2,5 millions d'injections ont été administrées dans la région. Notre objectif est de vacciner 1,7 million de personnes d'ici la fin du mois d'août", espère le directeur de l'ARS. Pour rappel, le temps d'attente entre chaque dose est désormais réduit de 21 à 49 jours pour les vaccins à ARN Messager et les jeunes âgés de 12 à 17 ans ont la possibilité de se faire vacciner. "La signature des deux parents est indispensable pour procéder à la vaccination des mineurs, même dans le cas de parents séparés ou divorcés", conclut Benoit Cotrelle.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Covid-19. L'ARS déploie des tests sérologiques dans tous les centres de vaccination