En ce moment : LEA - LOUISE ATTAQUE Ecouter la radio

Caen. Abattage des arbres place de la République : surprise et indignation

Environnement. 45 des 49 tilleuls ont été rasés dès 5 heures du matin place de la République à Caen, ce mardi 23 février. Une scène qui a provoqué colère et stupeur de la part des citoyens caennais, mais aussi de l'opposition.

Caen. Abattage des arbres place de la République : surprise et indignation
Ce mardi 23 février, 45 tilleuls de la place de la République à Caen ont été abattus.Certains opposants ont attendu le maire devant l'hôtel de ville mais sont restés à la porte. - Justine Tariel

Ce mardi 23 février, 45 tilleuls ont été rasés place de la République à Caen. Certains riverains se sont trouvés désemparés devant ce spectacle : "C'est un véritable massacre", confie une résidente caennaise qui ne reconnaît plus sa ville. "Scandaleux", "honteux", "coup de poignard dans le dos de la part de la démocratie locale", les mots des Caennais sont très forts.

L'opposition monte au créneau

Lors d'une conférence de presse, Joël Bruneau a défendu ce projet qu'il juge nécessaire pour "redynamiser le centre-ville de Caen, le rendre attractif et convivial avec une vraie offre culturelle". Pour le maire de la ville, l'abattage de ces arbres était devenu inévitable : "Ces 45 tilleuls (plantés après la Seconde Guerre mondiale, NDLR) étaient en piteux état, ils étaient malades et souffraient d'un environnement inadapté." De plus "le site va faire l'objet de fouilles archéologiques, le musée des Beaux-Arts se trouvant autrefois sur cette place, des objets pourraient être retrouvés", indique-t-il. Une vingtaine de manifestants opposés à ce projet s'est retrouvée devant la mairie, portes closes.

Cet abattage a aussi fait réagir rapidement l'opposition, alors que le dossier de la place de la République a longtemps fait débat. Pour Gilles Déterville, représentant du Parti socialiste, c'est une "honte à ceux qui ont préféré le business à la protection de la nature".

Rudy L'Orphelin, représentant des Verts, renchérit, il se dit "en colère. Cette classe politique n'a rien compris aux enjeux de l'époque et s'évertue à vouloir échanger notre patrimoine naturel contre des parkings souterrains et des surfaces commerciales."

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Abattage des arbres place de la République : surprise et indignation