En ce moment : LA MARCHEUSE - CHRISTINE & THE QUEENS Ecouter la radio

Caen. D-Day : les Américains veulent investir 16 millions à la pointe du Hoc

Érosion, visiteurs indélicats… C'en est trop pour l'organisme qui gère les sites de mémoires américains. Un grand projet est sur les rails, avec un investissement d'au moins 16 millions d'euros. Mais il faudra convaincre les Français de lâcher du lest sur la gestion du site de la Pointe du Hoc (Calvados).

Publié le 25/04/2019 à 16h33 - Par Charles De-Quillacq
Caen. D-Day : les Américains veulent investir 16 millions à la pointe du Hoc
La Pointe du Hoc au soleil couchant, depuis le blockhaus de tir. - Célia Caradec

Notice: Undefined offset: 0 in /home/tendance/www/views/article.php on line 80

Notice: Undefined offset: 0 in /home/tendance/www/views/article.php on line 80

Notice: Undefined offset: 0 in /home/tendance/www/views/article.php on line 80

Notice: Undefined offset: 0 in /home/tendance/www/views/article.php on line 80

Notice: Undefined offset: 0 in /home/tendance/www/views/article.php on line 80

Notice: Undefined offset: 0 in /home/tendance/www/views/article.php on line 80

Avec Omaha Beach et le cimetière de Colleville-sur-Mer, le site de la pointe du Hoc (Calvados) est l'un des lieux de mémoire les plus importants pour les vétérans américains de la seconde guerre mondiale et leurs descendants. Véritable forteresse naturelle, la pointe a été le théâtre d'affrontements acharnés lors du Débarquement.

Un lieu menacé

Mais selon l' ''American Battle Monuments Commission (ABMC)", commission qui co-gère l'endroit avec le conservatoire du littoral français, ce lieu de mémoire est en danger : "Si rien n'est fait, dans 20 ans le site n'existe plus", affirme Scott Desjardins, grand gouverneur des sites américains du Débarquement.

-

D'abord parce que l'érosion a fait son travail. Le bunker en avant-poste n'est plus qu'à quelques mètres de la falaise. Également en cause, les 550 000 visiteurs (125 000 en un seul mois d'août) qui foulent chaque année la pointe du Hoc : "l'érosion est aggravée, tout le monde passe où bon lui semble", rappelle Scott Desjardins.

Un projet sur les rails...

Pour l'ABMC, il est grand temps d'agir. L'agence aimerait engager d'importants travaux : "Nous aimerions d'abord renforcer la falaise", explique Scott Desjardins. Concrètement, il s'agirait d'intégrer des structures métalliques dans le rocher et d'y coller un béton spécial.

    • Lire aussi. 75e D-Day : Emmanuel Macron et Theresa May à Ver-sur-Mer le 6 juin

Il va falloir également réaménager le site, pour mieux cadrer l'afflux des visiteurs : construction d'un parking, création d'un centre d'interprétation, aménagement de sentiers... Des travaux d'au moins trois ans : "Si c'est confirmé, nous voulons réaliser ces travaux sans fermer l'accès au site".

Au total, c'est un investissement d'au moins 16 millions d'euros qui est prévu.

-

...à certaines conditions

Mais les Américains ne vont pas débloquer une telle somme à n'importe quelle condition. En contrepartie, ils aimeraient pouvoir gérer l'endroit sur le modèle du cimetière américain de Colleville-sur-mer : une concession perpétuelle où ils pourraient administrer comme il est d'usage pour tous les cimetières militaires relatifs aux deux guerres mondiales. "Nous considérons déjà la pointe du Hoc comme un cimetière, 135 rangers y ont été tués ou blessés du 6 au 8 juin 1944", indique Scott Desjardins.

Il va donc falloir convaincre les partenaires français de lâcher du lest sur la gestion du site. Parmi eux, le département du Calvados et le conservatoire du littoral. Mais, on le devine, une telle décision devra être prise au plus haut sommet de l'Etat. Les toutes prochaines cérémonies du 75anniversaire du débarquement seront peut-être l'occasion d'engager la discussion sur le sujet.

De son côté, le département du Calvados, propriétaire du parking et du centre d'interprétation actuel, indique ne pas avoir entamé de discussion avec les Américains, mais se dit ouvert à toute proposition concernant le site.

Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. D-Day : les Américains veulent investir 16 millions à la pointe du Hoc