Monnaie normande citoyenne : trouvez-lui un nom !

La monnaie normande citoyenne sera mise en service en 2018. Avant cela, il faut lui trouver un nom. Donnez votre avis !

Monnaie normande citoyenne : trouvez-lui un nom !

La monnaie normande citoyenne sera mise en service en 2018. © Photo d'illustration

Par Floriane Bléas

Jeudi 9 novembre 2017, l'association de la Monnaie normande citoyenne a été créée. Mise en circulation au premier trimestre 2018, celle-ci doit, selon la Région, "promouvoir l'économie normande au travers du développement des circuits courts de proximité et de l'économie sociale et solidaire, dans une démarche de développement durable".

Avant son lancement, une consultation citoyenne est lancée lundi 13 novembre 2017 pour choisir son nom. Parmi les propositions notamment : Rollon, Leo, Yarl, Guillaume, Mathilde ou Griffe.

Pour vous prononcer, cliquez ici.

TOP SOCIETE

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES

Lire 3 commentaires
  • Marie dit:

    Le 14/11/2017 à 11h33

    Bonjour merci tendance toujours au fait des choses Normandes .Je proposerais deux noms le Normannia ou le Ducae et j aimerais byin un brun ntou que vous prechiez un miot Nouormand pas biaucoup un miot ve nouos ve nos s appelle l EMAI et prechons lNouormand touot les mercredis de rleuve a la MAISON DE QUARTIER DE LA FOLIE COUVRECHEF RTE D EPRON de 14 heure 30 a 16 30nos rigole byin d aveu notre professeur MAURICE FICHET

  • Nathalie Fondas - Hérouville dit:

    Le 14/11/2017 à 18h21

    Il n'y a pas, en France, de disparité économique qui justifie la création de monnaies régionales. Par contre on dirait que ce genre d'initiatives est inspirée de très haut (UE ?) par ceux qui veulent que les Etats-Nation se fragmentent en région plus faibles et donc faciles à gouverner. L'exemple Catalan devrait pourtant faire réfléchir...

  • Vincent dit:

    Le 15/11/2017 à 09h43

    Bonjour, Je ne crois pas trop à la remarque de Nathalie, mais reconnais que la question peut se poser, mais je poserai d'abord celle de son utilité. Pour les défenseurs des monnaies locales, il s'agit en général de favoriser la consommation locale, mais vraiment locale. S'il s'agit en fait de pouvoir payer ses courses au supermarché du coin, je n'en vois pas l'utilité, et sûrement la ménagère non plus, pas plus que le commerçant qui se retrouveraient avec deux monnaies à gérer au lieu d'une. Non, l'intérêt que j'y vois éventuellement serait que le paiement en monnaie locale soit assorti d'une remise par le commerçant ou le prestataire pour un achat où l'on sait que la concurrence du non local existe (produits alimentaires notamment), mais ça ne doit pas être généralisé à tous les produits, surtout à ceux d'importation, au risque d'y perdre son âme.