Véronique Caron, nouvelle secrétaire générale de la préfecture de l'Orne

Véronique Caron, nouvelle secrétaire générale de la préfecture de l'Orne

Véronique Caron, secrétaire générale de la préfecture de l'Orne.

Le
Par : Eric Mas

Une nouvelle équipe s'est installée à la préfecture de l'Orne. Au fil des mutations: le directeur de cabinet du préfet, puis la préfète, puis le secrétaire général de la préfecture sont partis vers d'autres affectations, avant d'être remplacés. Dernière arrivée, celle de Véronique Caron, au secrétariat général.

Véronique Caron est la nouvelle secrétaire générale de la préfecture de l'Orne. Pour faire simple, c'est la numéro deux de la préfecture, chargée de remplacer sa patronne lorsqu'elle est absente. Chargée de l'administration de la préfecture. Mais la secrétaire générale est également sous préfète, en charge de l'arrondissement d'Alençon.

Profil atypique

Le cursus de Véronique Caron est pour le mois atypique. Cette nordiste (née à Douai) issue d'une famille d'agriculteurs et de commerçants a passé une maîtrise de biologie des organismes, avant de poursuivre par l'école des managers d'Auchan, puis de faire une licence d'administration publique: " je me suis fait plaisir dans mes études ", explique-t-elle avec un large sourire.

Le crash de Germanwings

Analyste à la sous-direction du terrorisme international, assistante au secteur recherche de la Cour des comptes, attachée principale de la police nationale, chargée de mission sur le système fiscal Copernic, Véronique Caron a tout fait. Avant d'intégrer la préfectorale. Avant Alençon, elle était sous-préfète de Sartène (Corse du sud). Encore avant, elle tait sous-préfète de Barcelonnette (Alpes de Haute-Provence). C'est elle qui a eu à gérer le crash du Boeing de la Germanwings en 2015.

Du crash aux attentats de Paris

Gestion des secours, chapelle ardente, accueil des familles, stèle temporaire, accueil des chefs d'États et des représentants des différents pays, gestion de la presse internationale, elle a dû tout gérer avec ses équipes. Pour la remercier, le 13 novembre 2015, l'Allemagne l'a invité au match de foot au stade de France. Elle y est entrée par la porte qui a sauté dix minutes plus tard. C'était le soir des attentats de Paris, et notamment du Bataclan.

L'Orne

Véronique Caron ne connaît pas l'Orne, qu'elle découvre. Elle se définit comme quelqu'un de pragmatique, quelqu'un terrain, elle se veut au service des élus locaux, que tout le monde se parle, avoir à coeur la proximité. Âgée de 48 ans, mère d'une fille, elle veut aussi se ménager quelques fenêtres dans son emploi du temps pour pratiquer la natation, la randonnée, et le tir.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques