En ce moment : BUTTERFLY - SUPERBUS Ecouter la radio

Cassini proche de conclure 13 ans d'exploration fructueuse de Saturne

La sonde américaine Cassini est proche de la fin de son périple avec son plongeon programmé tôt vendredi dans l'atmosphère de Saturne où elle se vaporisera, bouclant une mission scientifique exceptionnelle qui a bouleversé la planétologie.

Cassini proche de conclure 13 ans d'exploration fructueuse de Saturne
Représentation artistique d'un document de la Nasa publié le 9 août 2017 montrant la sonde Cassini effectuant un de ces cinq plongeons à travers la haute atmosphère de Saturne - Handout [NASA/JPL-CALTECH/AFP/Archives]

Le vaisseau de 2,5 tonnes, lancé en 1997 et qui a commencé à explorer la grande planète gazeuse et 19 de ses lunes en 2004, devrait perdre le contact avec la Terre deux minutes après le début de son plongeon à une vitesse de 113.000 km/h.

Dix de ses instruments fonctionneront jusqu'au dernier moment, dont le spectromètre destiné à analyser l'atmosphère.

La sonde transmettra des données durant sa descente, ce qui est inédit pour Saturne, se félicitent les scientifiques.

Ces informations devraient aider à comprendre la formation et l'évolution de la planète gazeuse.

Jeudi, d'autres instruments avaient effectué des observations des aurores boréales et des tourbillons aux pôles de Saturne.

Cassini amorcera son ultime descente à 07H14 GMT pour entrer un peu plus tard dans l'atmosphère de Saturne à une altitude d'environ 1.915 km.

Le signal de cette manoeuvre sera reçu par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) à Pasadena en Californie, chargé de la mission, à 08H37 GMT, soit 83 minutes plus tard, le temps mis par les ondes radio pour atteindre le centre de contrôle.

Un moment poignant

Avec ses antennes orientées vers la Terre, Cassini entrera dans l'atmosphère saturnienne à 10H31 GMT, ce qui sera confirmé à 11H54 GMT.

Une minute plus tard, à 1.510 kilomètres au-dessus de la couche nuageuse, les communications s'arrêteront et peu après Cassini se désintégrera. Ce dernier signal devrait ainsi être capté à 11H55 GMT.

Haut au-dessus de la couche nuageuse, l'atmosphère est très fine, "l'équivalent de l'endroit où se trouve la Station spatiale internationale (ISS)" à 400 kilomètres de la Terre, a expliqué mercredi à la presse Earl Maize, le responsable du projet Cassini.

Mais vu sa vitesse, le frottement avec même quelques molécules atmosphériques suffira à désintégrer le vaisseau et ce en moins de deux minutes, a-t-il prédit, avec apparemment un petit pincement au coeur

"La fin de Cassini sera un moment poignant... celle d'une mission incroyable", de treize ans, avait-il dit auparavant.

"Les découvertes faites figurent parmi les plus époustouflantes en science planétaire", a jugé mercredi devant la presse, Linda Spilker, principale scientifique de la mission.

Avec près de 300 orbites autour de Saturne, la sonde a découvert notamment des mers de méthane liquide sur Titan, son plus grand satellite naturel, et un vaste océan d'eau salée sous la surface glacée d'Encelade, une petite lune saturnienne.

Les données recueillies par le spectromètre de Cassini lors de la traversée d'un panache de vapeur au pôle sud d'Encelade, ont révélé la présence d'hydrogène.

Cet hydrogène est la signature d'une activité hydrothermale propice à la vie, avaient alors conclu les scientifiques en annonçant cette importante découverte en avril dernier.

Eviter toute contamination

"Ce monde océanique d'Encelade a vraiment changé notre approche sur la recherche de la vie ailleurs dans notre système solaire et au-delà", a pointé Linda Spilker.

Cassini avait amorcé en avril une série de vingt-deux orbites qui la mènera à sa destruction vendredi.

Le vaisseau s'était alors approché de Titan pour profiter de la poussée gravitationnelle de cette lune et descendre sous les anneaux de Saturne pour voler au-dessus du haut de la couche nuageuse de la planète.

Cassini a ainsi exploré pour la première fois cet espace vide de 2.700 kilomètres.

"En précipitant Cassini dans l'atmosphère de Saturne on évite tout risque que le vaisseau aille s'écraser sur l'une des lunes où la vie pourrait exister, comme Encelade, les préservant de toute contamination", a expliqué Earl Maize.

La Nasa avait fait la même chose avec son orbiteur Galiléo en 2003 qu'elle avait précipité dans l'atmosphère de Jupiter pour épargner sa lune Europe, également dotée d'un vaste océan d'eau salé sous une épaisse banquise où la vie pourrait exister.

Cassini est une coopération entre la Nasa, l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence spatiale italienne, ces deux dernières ayant construit la petite sonde Huygens transportée par Cassini jusqu'en décembre 2004, quand elle est allée se poser sur Titan.

La mission Cassini-Huygens a coûté 3,9 milliards de dollars dont au moins 2,5 milliards aux Etats-Unis, l'Agence spatiale européenne (ESA) et Italienne ayant financé l'autre partie.

Galerie photos
Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cassini proche de conclure 13 ans d'exploration fructueuse de Saturne