[Notre dossier] Foire de Caen : toujours rentable ?

[Notre dossier] Foire de Caen : toujours rentable ?

En dix ans, le nombre visiteurs à la foire de Caen a baissé de près de 37% . © Tendance Ouest

Le
Par : Margaux Rousset

Vendredi 15 septembre 2017, la foire de Caen (Calvados) ouvre ses allées au parc des expositions. L'occasion de se demander si cet événement traditionnel attire toujours.

Le défi est de taille pour Caen Event: redonner aux Calvadosiens et aux Normands l'envie de revenir arpenter les allées de la foire internationale de Caen, dont l'édition 2017 s'ouvre vendredi 15 septembre. En 2016, le parc des expositions a vu entrer 113 188 visiteurs alors qu'ils étaient 150 870 en 2015 selon les données de l'Office de justification des statistiques des foires et salons (OJS). Si l'on remonte plus loin, en 2006, la foire internationale de Caen avait attiré 178 395 visiteurs soit une baisse de près de 37 % en dix ans. "Pour que l'édition 2017 soit bonne, nous aimerions atteindre entre 160 et 170 000 visiteurs", précise Frédérique Gervais, directrice générale déléguée de Caen Event.

Chez les exposants, cette baisse d'intérêt se fait également sentir. "Avant 2013, la foire représentait 1/3 de notre activité sur l'année. Il y a deux ans elle représentait seulement 1/8 de notre activité", explique Séverin Quellier, responsable commercial de Vérandas Normandes qui ne fait donc plus partie des 408 exposants de cette nouvelle édition.

Moderniser la tradition

Un déclin qui n'est pas propre à Caen mais qui tient plutôt à l'essence même de la foire comme le rappelle le maire de Caen, Joël Bruneau. "Partout, la fréquentation des foires est en baisse. Cela reste quand même quelque chose hérité du Moyen-Âge. Quelque part c'est une survivance du passé à l'air d'internet".

La modernité est le maître mot de cette édition 2017 pour l'organisateur Caen Event. "Notre ambition est de concilier renouvellement profond avec les indémodables de la foire", explique Grégory Berkovicz, président de Caen Event. Trouver de nouvelles activités, de nouvelles thématiques est un véritable sujet de fond "et Caen Event a déjà pris un certain nombre de décisions qui me paraissent logiques: par exemple avoir un tarif famille, le parking gratuit… Une approche commerciale qui devrait porter ses fruits dès cette foire", continue Joël Bruneau.

Des pôles thématiques pour mieux orienter les visiteurs, un village des sports et une compétition de e-sport pour attirer un public plus jeune, des journées spéciales séniors et femmes pour réconcilier les Caennais avec cet événement traditionnel font également partie des nouveautés.

Une foire encore rentable

Un air de renouveau obligatoire pour cet événement qui représente 47 % du chiffre d'affaires total de Caen Event, soit un peu moins de 3 millions sur 6 millions d'euros. "En prenant en compte les manifestations que nous organisons et celles que nous accueillons, on voit bien le poids encore important de la foire pour nous", explique Frédérique Gervais directrice générale déléguée. "Si l'événement n'était plus rentable pour nous, nous ne pourrions pas le renouveler chaque année", continue-t-elle.

Pour la foire Caen Event dépense 1 500 000€. 41 % sont consacrés au montage, 33 % pour les autres prestations de type gardiennage et sécurité et 26 % sont réservés à la communication. Un budget constant selon Frédérique Gervais. "Faire une foire plus moderne ne nécessite pas forcément plus de dépenses. Nous pouvons améliorer la communication par les réseaux sociaux par exemple."

En Normandie, dans la catégorie des foires et salons multisectoriels, celle de Caen reste largement devant celles de Rouen (77 433 visiteurs en 2016) et du Havre (22 073 en 2016).


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques